APACOM partenaire d’Empreintes des Marques

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Les 19 et 20 mars prochains aura lieu la 7ème édition du forum Empreintes des Marques. L’APACOM a la chance d’être partenaire de ce forum international. Les membres de notre association peuvent ainsi bénéficier d’un tarif exclusif à 200 € la journée (cette inscription permet d’assister à toutes les conférences et de participer aux petits déjeuners et cocktails).

Empreintes_mittel

Cette année, « La Grande Mutation » sera la thématique à l’honneur de ce rendez-vous incontournable où les chefs d’entreprises, dirigeants, experts se retrouvent pour anticiper les évolutions économiques et comportementales dans le secteur de l’équipement de la personne.

Nathalie Coiquaud, Directrice de l’agence Banc Public et en charge de l’organisation générale et de la conduite du colloque Empreintes des Marques, répond à nos questions pour nous en apprendre davantage sur Empreintes des Marques.

 

La 7ème édition d’Empreinte des Marques est une édition qui « se réinvente ». En quelques lignes, pouvez-vous nous expliquer le concept de ce forum ?

Nathalie Coiquaud/ Empreintes des Marques est le rendez-vous de ceux qui font les marques, seule rencontre dédiée au Futur des MARQUES  et Bordeaux accueille sa manifestation depuis sa création.

À l’ère du tout participatif, les marques qui gagnent sont celles qui ont tissé un véritable dialogue avec leurs clients. Empreintes donne la parole à ces spécialistes des marques qui témoignent des nouvelles donnes pour imaginer les stratégies non seulement défensives mais inventives qu’ils soient chefs d’entreprises ou experts .

Pour cette édition, Empreintes conserve son ADN et va plus loin dans le concept : conférences et Master Class s’articuleront autour d’un thème central : la Grande Mutation. Nouveau format mais aussi nouveau lieu : c’est au sein du nouveau campus KEDGE BS qu’aura lieu la manifestation. L’organisation du colloque prend tout son sens à Kedge qui possède une équipe d’enseignants-chercheurs dédiée aux problématiques de la stratégie de la marque regroupée au sein du cluster Marchés et Consommation, qui interviendront sur le colloque .

Les domaines de recherche abordés par ce cluster se focalisent d’une part sur les enjeux liés au marketing et aux marchés, et d’autre part sur les questions de consommation.

 

Cette année, la thématique à l’honneur est « La Grande Mutation ». Qu’est-ce cela concerne particulièrement ?

NC/ Actualité oblige …. l’avénement des NTIC, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, ont propulsé la « troisième révolution industrielle », initialement popularisée par Jeremy Rifkin. Les consommateurs et clients sont devenus proactifs, cocréatifs, coproducteurs, voire cofinanceurs, et un nouvel écosystème s’impose aux entreprises et aux marques. Ces dernières sont de ce fait invitées à adopter de nouvelles stratégies « mutantes » pour affronter des enjeux mondiaux aux contours, parfois flous, assurément très flexibles, et s’adapter à l’instabilité permanente.

Trois grands pôles :

Marques et développement :L’économie mondiale reste fortement marquée par de grands déséquilibres industriels, financiers, sociaux et climatiques dans tous les pays ; face à une situation qui devrait demeurer encore très mouvante pendant longtemps, les entreprises subissent des développements « stop & go » qui exigent une extrême réactivité.

Marques et consommateurs : L’apogée des réseaux sociaux et l’activisme des individus ont métamorphosé la consommation, désormais les marques doivent endosser de nombreux rôles et devenir coach, citoyenne, participative, expérientielle, servicielle, etc. Dans leur relation aux marques, les consommateurs se situent désormais moins dans l’affectif et davantage dans une démarche pragmatique et rationnelle : un mariage de raison ?

Marques et marchés : Si la « glocalisation » a été longtemps le concept à la mode pour les entreprises, les déséquilibres actuels entre pays matures et pays émergents rebattent les cartes du pouvoir économique. De nouveaux rapports de force et de puissance imposent de nouveaux équilibres pour aborder un monde où il est difficile de se projeter sans des prises de risques extrêmes.

 

Une édition rythmée par des tables rondes et des master class animées par des experts et des professionnels : quels en seront les temps forts ?

NC/ Zéro temps mort à Empreintes des Marques , deux journées ponctuées de 12 conférences et 3 masters class animées par des journalistes , écrivains et enseignants. Une première remise des Trophées de la Marque et un cocktail dînatoire pour favoriser le networking , pas mal non ?

 

Vous parlez d’un rendez-vous où « les chefs d’entreprises, dirigeants et experts se retrouvent pour anticiper les évolutions économiques et comportementales sur le secteur de l’équipement de la personne ». Pensez-vous que toutes les entreprises sont concernées par ce forum ?

NC/ L’équipement de la personne s’entend au sens large … tous les secteurs sont représentés . Il suffit pour s’en convaincre de voir la palette des marques invitées (encore incomplète). Du luxe (Weston, Christie’s) au low coast (Volotea, Sosh, Showroom Privé), de l’habillement (American vintage) à l’ameublement (Gauthier) à l’agroalimentaire (La Vache Qui Rit, le CIVB ).

 

Pour vous, en quoi est-ce un événement à ne pas manquer ?

NC/ Les acteurs de la communication que nous sommes tant agences qu’annonceurs ont besoin de se nourrir, d’échanger et de partager, de prospecter. Nous avons une offre réservée uniquement aux membres adhérents de l’APACOM à la demande de sa présidente Béatrice Vendeaud qui suit le colloque depuis plusieurs éditions (possibilité de s’inscrire à une seule journée). L’inscription peut être prise en charge par la formation continue.

 

Qu’espérez-vous suite à cette 7ème édition ?

NC/ Empreintes des Marques dressera un état des lieux à l’issu de ces deux journées. Ceci afin de poursuivre sa réflexion sur les nouvelles pratiques qui doivent inspirer les buisness models pour les “consomm’acteurs” de demain.

 

 

Propos recueillis par Cyrielle Torpe

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

Rue89 Bordeaux sur la Toile le 31 janvier

L’équipe de Rue89 Bordeaux a annoncé mardi 21 janvier le lancement le 31 janvier prochain [...]

Lire la suite
APACOM

Faces B – L’alternative au “prêt-à-penser”

Faces B est un magazine en ligne trimestriel qui réunit un bande de girondins aimant [...]

Lire la suite
APACOM

Et si la compétence ultime était l’agilité ?

Les référentiels d’hier ont bien changé : il ne suffit plus aujourd’hui de sortir d’une [...]

Lire la suite