Inoui : Top ou flop pour la nouvelle offre de la SNCF ?

Publié le par chez APACOM. Modifié le

inoui-pose-logo-train« InOui », remplace les trois lettres du train à grande vitesse, TGV, qui sillonnait la France depuis 36 ans. Un changement d’identité qui s’est avéré dangereux pour la SNCF. Bien trop habitués, les voyageurs n’ont pas été séduits par ce nom qui rentre pourtant en vigueur le 2 juillet prochain, avec la ligne Paris-Bordeaux. La SNCF s’est offert un joli bad-buzz.

Pourquoi changer un nom qui était en vigueur depuis 1981 ?

Le géant ferroviaire veut offrir aux voyageurs une nouvelle promesse à travers ce changement d’identité. Une promesse qui permettrait à chacun de se retrouver.

Voici l’explication de la SNCF : le « O » représente une bulle de confort, le « Oui » évoque le plaisir, le « nou » est là pour fédérer, le « Ino » évoque l’évolution technologique, la digitalisation et le « In » fait référence à « être dedans », dans le train mais aussi dans l’air temps. Une explication qui n’a pas totalement convaincu le public. De nombreuses moqueries ont été faites sur les réseaux sociaux.

Un changement pour un nom plus évocateur, mais pas que …

La SNCF a aussi choisi de remplacer le « TGV » par « InOui » pour harmoniser le nom d’un service de plus en plus complet, qui a commencé avec Ouigo, le train lowcost de la SNCF, puis Ouibus, le réseau de lignes d’autocars longue distance en France et en Europe. La SNCF persistera dans son choix en rebaptisant prochainement son site internet : OUI.sncf. Le réseau, qui perd son monopole sur les lignes TGV dès 2020, veut plus que jamais créer une communauté en réalisant ce changement d’identité.

Inoui, quoi de plus que le TGV ? 

L’objectif de la SNCF est de proposer avec Inoui plus de qualité que l’ancien train à grande vitesse classique, pour le même prix. Pour l’atteindre, la SNCF a misé sur le confort avec, par exemple, un service voiturier qui sera proposé en gare, ou encore un changement de processus pour la validation de billets. Les voyageurs devront présenter leur billet avant de monter dans le train, comme dans l’avion, ce qui va permettre aux contrôleurs de se consacrer pleinement aux besoins de leurs clients durant le voyage. Un service Wifi gratuit sera aussi proposé aux passagers. Il ne permettra pas de regarder des films en streaming, cependant la consultation de mails ou de simples recherches sur le web seront amplement réalisables.

Un tel changement : oui, mais pourquoi ?

Longtemps en quasi-monopole sur les grands axes entre Paris et les métropoles régionales, la SNCF se voit de plus en plus concurrencée et a du mal à le contrer. Des vols à des prix défiant toute concurrence, pour des destinations aussi bien en France qu’en Europe, une libération du marché des autocars, les Français ont de multiples possibilités à moindre coût pour voyager. Bien que la SNCF ait essayé de répondre aux différentes demandes avec TGV Max ou encore une carte d’abonnement pour les moins de 27 ans, elle ressent la concurrence et a décidé d’offrir plus que des transports, un service qui répond aux besoins de toute une communauté.

La SNCF nous a informés que suite au bad buzz,  Inouï ne remplace pas le nom TGV. Inouï est désormais une nouvelle offre commerciale. 

Léa Jouvie.

Sources : Libération, Les Echos, Le Figaro, Ladepeche.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Discussion

  1. Jordan Ch

    Attention : BlaBlaCar n’a jamais appartenu à SNCF. 🙂

    • apacom

      Bonjour Jordan,
      Je vous remercie pour ces précisions et modifie cette information.
      Léa Jouvie

Vous aimerez aussi

APACOM

ATTRIBUTION MARKETING, LE POINT SUR LES DIFFÉRENTS MODÈLES

Pour nous, communicants et marketers, le numérique est une vraie révolution, il offre ce sérieux [...]

Lire la suite

Christèle Heintz : comment réinventer son parcours grâce à sa passion

Après une formation dédiée au marketing et à la publicité, Christèle Heintz a travaillé pour [...]

Lire la suite

L’agence Passerelles célèbre ses 30 ans !

Fondée en 1987 par Chantal Carrère-Cuny, Passerelles est une agence RP et e-RP présente à [...]

Lire la suite