Joyeux anniversaire, Facebook !

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Le 4 février dernier, le réseau social fondé par Mark Zuckerberg dans un dortoir de Harvard fêtait ses 15 ans d’existence.

Si l’année 2018 a été agitée sur le plan de la protection des données de ses utilisateurs avec l’affaire Cambridge analytica, Facebook n’en reste pas moins  le réseau social le plus populaire avec plus de 2 milliards d’usagers mensuels actifs. La liste des polémiques, critiques ou scandales est longue, mais l’entreprise, basée à Menlo Park en Californie, se porte à merveilles avec un chiffre d’affaires toujours en hausse et des bénéfices records. Ainsi, à seulement 34 ans, Mark Zuckerberg pèse 65,6 milliards de dollars, et rappelle que malgré maintes affirmations Facebook restera gratuit tant que son modèle économique pourra reposer sur la publicité ciblée – et donc la collecte de données.

Pour 2019, conséquence probable des auditions de Zuckerberg devant le Congrès des Etats-Unis en avril dernier, la priorité de Facebook semble être donnée à la lutte contre les fausses informations et les appels à la haine, avec  des dépenses pour l’amélioration des contenus et la sécurité en nette hausse, et notamment une équipe de 30 000 personnes entièrement dédiées à la surveillance des contenus.  Afin de prouver sa bonne volonté, Zuckerberg a même annoncé vouloir participer à des débats publics avec des personnalités sur les grandes problématiques liées aux nouvelles technologies et à son réseau social.

Gageons que la confiance qu’affiche Zuckerberg ne soit pas factice. En plus d’un nombre d’utilisateurs toujours en hausse, l’avenir de Facebook semble assuré par les 3 applications les plus populaires du monde (Instagram, Messenger et WhatsApp), pépites qui lui appartiennent et qui lui permettent de cibler un public plus jeune et davantage tenté par Snapchat, lequel reste cependant derrière Instagram concernant l’utilisation des Stories. D’ailleurs, Facebook compte bien faire une fusion avec WhatsApp et Instagram concernant les messageries d’ici la fin de l’année, ou au plus tard, début 2020. Une fusion qui devrait faciliter la vie des utilisateurs, puisque ces derniers n’auront plus besoin d’aller d’un réseau social à l’autre pour pouvoir voir tous leurs messages. Par ce biais, le créateur de Facebook veut certainement pouvoir utiliser le cryptage de WhatsApp, qui permet que les pirates ne puissent pas avoir accès aux messages des utilisateurs…

La saga Facebook continue !

Sources :

Emilie Vitaud

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

Quel réseau social privilégier pour suivre les marques ?

Adobe Digital Insights a réalisé une étude, fin juillet, sur les réseaux sociaux qui génèrent [...]

Lire la suite
APACOM

Nouvelle campagne de l’Équipe : “Hors-Normes”

Le 7 mars commençaient les Jeux Paralympiques d’hiver. A ce sujet, L’Équipe a lancé une opération [...]

Lire la suite

Les relations presse, une branche stratégique boudée par les étudiants en com’ ?

Depuis quelques temps, les professionnels des RP (relations presse) observent un désintérêt des étudiants en [...]

Lire la suite