Cadrage – Portrait d’Axel VINCENS, nouvel adhérent

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Prochainement sur vos écrans, les portraits de nouveaux adhérents au format vidéo. Découvrez en avant-première le scénario du premier portrait de la série, celui d’Axel VINCENS qui en sera également le réalisateur !

 

 

 

CADRAGE

 

 

Écrit par :

 

Muriel MUNIER

(Strictement inspiré de faits réels)

 

 

INT. Rasterpoint - JOUR

Marine LASSERRE de la commission communication de l’APACOM et Muriel MUNIER, dite, « la stagiaire », rencontrent un nouvel adhérent, Axel VINCENS, dans les locaux de l’agence de production audiovisuelle Rasterpoint, qu’il codirige avec son associé Camil TULCAN. L’objectif de cette rencontre est de faire le portrait « écrit » d’Axel et de mettre au point les futurs portraits d’adhérents au format vidéo.

 

AXEL

Allons-y !

 

LA STAGIAIRE

La première question sera « décrivez votre parcours de communicant quelques mots »

 

AXEL

En quelques mots ?

 

LA STAGIAIRE

Oui. Essayez pour voir !

 

AXEL

Au départ, je voulais être concepteur-rédacteur en publicité suite à une formation en communication des entreprises. Je l'ai finalement très peu été et j'ai bifurqué dans la vidéo via un passage chez TV7 qui m'a offert l'opportunité d'explorer le monde de l'audiovisuel.

Heu… Et…

C’est bien le format papier, parce que tous les heu et les hésitations vont sauter ?!

 

LA STAGIAIRE

Non, non, je les laisse !

[Rires]

(Ils pensaient vraiment que j’allais les enlever)

 

AXEL

Je vais essayer d’être bref, c’est mieux. Donc, ensuite, j'ai rencontré mon associé, Camil, avec qui j'ai collaboré. On a fini par s'associer et à monter Rasterpoint en France.

Je dis en France parce qu'il l'avait déjà créé, lui, en Roumanie, en 1996.

 

Camil

Non, 1994

 

AXEL

Mais tu m’as toujours dit 1996 ! Bon, en tout cas, on s'est donc associés en 2012.

 

LA STAGIAIRE

Donc, vous fêtez vos 10 ans cette année. Il était temps que l’un de vous adhère à l’APACOM !

Deuxième question : Pourquoi la Com ?

 

AXEL

On m'a toujours dit que j'étais un bon communicant. Mais je déteste parler en public. Je ne sais pas si ça va ensemble ou pas.

Il se trouve que, en réalité, mon métier, c'est la vidéo, et la vidéo est un outil de communication, tout simplement. Je ne sais pas si cette réponse est pertinente, mais on va dire que c'est ma réponse.

 

LA STAGIAIRE

Et ce serait quoi, pour vous, le moment le plus marquant de votre carrière ?

 

AXEL

J'en aurais 2 en réalité.

Le premier, c'est ma rencontre avec Camil. Il m’a apporté une approche plus esthétique et artistique dans la vidéo. Ça a été comme un nouveau souffle, une nouvelle dynamique pour évoluer dans la réalisation de film d’entreprise, avec lui.

Mais si on parle d'un moment marquant depuis qu'on a monté Rasterpoint en France, il y a un projet en particulier qui s'appelle après qui, moi, m'a pas mal touché.

 

DÉBUT DU FLASHBACK:

 

L’association Après est une structure qui accueille et prend soin d’un public jeune, au titre de la protection de l’enfance. L’objectif de ce film était de porter un autre regard sur ces enfants. Casser les préjugés que l’on peut avoir sur des enfants placés en foyer ou en familles d’accueil.

C'était un projet assez prenant. De nombreuses interviews, beaucoup d'enfants. C'est un projet qui m'a pas mal chamboulé, marqué. J’y ai fait de belles rencontres. Des gamins de tous les âges, bluffants de maturité.

On retrouve ce film sur notre site internet. La vidéo s'appelle après.

 

FIN DU FLASHBACK.

LA STAGIAIRE

Où vous voyez-vous dans 10 Ans ?

 

AXEL

Alors souvent, quand on pose cette question, je réponds : « Ostréiculteur sur l'île d'Oléron ».

Mais du coup ça m'éloigne de la communication.

[Rires]

En fait, je n'arrive pas à me projeter si loin. j'ai 2 enfants, donc je vois plutôt demain. je fais étape par étape.

 

LA STAGIAIRE

Votre métier vous plaît-il toujours autant ?

 

AXEL

Oui, toujours. On rencontre plein de monde, des personnes avec des métiers complètements différents, donc, oui, ça me plaît toujours autant. Et oui, si je peux, je continuerai à faire ça dans 10 ans.

 

- FIN -

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Dans la peau d’une Dircom’ – Nathalie Petoux

Pour la troisième fois, nous voulons en savoir plus sur la profession de directeur/ directrice [...]

Lire la suite

Du TAC O TAC avec Norbert Fradin

À quelques jours de la fermeture de l’exposition du National Géographic « Sous les mers : [...]

Lire la suite

Rencontre avec Christophe de la Chaise, organisateur de l’Université Hommes-Entreprises

Au XXIème siècle, l’Homme se demande si la modernité est toujours source de progrès : [...]

Lire la suite