Portrait de candidat au conseil d’administration : Martine Floc’hlay

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Nous poursuivons nos portraits de candidats au conseil d’administration de l’APACOM avec Martine Floc’hlay : 

Présentez-vous en quelques lignes : votre parcours et vos fonctions actuelles.

Née à Quimper, je suis une bretonne du Bout du Monde (Penn-ar-Bed) élevée au sarrasin et aux embruns marins !

Après une maitrise AES-Gestion obtenue à l’UBO de Brest, j’intègre l’ISERP à Paris (devenu aujourd’hui ECS) et valide un Master en Communication & Relations publiques.

C’est ainsi que débute mon voyage en « terre communicante »…une aventure de 30 années passées sur des chemins divers avec comme point d’ancrage la mise en lumière de l’art de vivre, le soutien de l’artisanat d’art, la valorisation du savoir-faire français et de la création.

J’ai notamment orchestré de multiples événements culturels et gastronomiques au sein des Hôtels Concorde et pour le champagne Taittinger. J’ai investi l’Hôtel Dassault sur les Champs Elysées à Paris pour mettre en valeur la création joaillière. J’ai fédéré les grandes marques des arts de la table pour mettre en scène et promouvoir l’Art de Recevoir. En 2008, année des JO à Beijing, je rassemble et conduis en Empire du Milieu, une quarantaine d’artisans d’art afin d’exposer l’excellence du savoir-faire français. Je collabore alors avec la mission économique et l’Ambassade de France à Pékin pour créer une offre d’accompagnement sur le marché chinois. Les dix dernières années, c’est une créatrice de robes de mariée et son atelier de haute couture à Paris que je choisis d’accompagner dans sa réflexion stratégique et son développement commercial.

Du groupe Taittinger à la Maison Célestina Agostino, en passant par la Société Artcurial, la Société des Artistes Décorateurs, Maison&Objet ou les Ateliers d’Art de France, chacune des entreprises qui m’ont accordé leur confiance m’a donné à réfléchir sur le sens de l’autre, la nécessité d’être agile en toute circonstance et le courage de déconstruire pour ré-enchanter.

Vous candidatez au poste d’administratrice au sein de l’APACOM. Quelles sont les raisons de cet engagement ?

C’est dans cet état d’esprit que je m’installe, en septembre dernier, à Bordeaux, capitale de l’Art de Vivre par excellence ! La vie est faite d’étapes, de rencontres et de partages. S’intégrer dans une nouvelle région demande de s’immerger et de s’y investir. L’Apacom est une institution incontournable qui me semble être dynamique et avoir réussi à créer un formidable réseau de communicants. L’accueil chaleureux et bienveillant que j’y ai déjà trouvé me pousse naturellement à m’engager plus en avant.

Quels sont les projets développés par l’APACOM (ou idées complémentaires) pour lesquels vous souhaitez apporter votre contribution ?

La commission Com & Culture fait spontanément écho à mon parcours professionnel et à mes aspirations. La région Nouvelle-Aquitaine bénéficie d’un écosystème artistique et culturel riche et varié qu’il me tarde de découvrir et de faire partager aux adhérents Apacom qui le souhaitent, pour ensemble nous révéler.

Comment voyez-vous l’avenir de votre métier de communicante ?

La crise sanitaire nous fait porter un regard neuf sur tout ce qui nous entoure. La filière événementielle, très largement impactée, s’est questionnée sur la manière d’échanger, de se rencontrer, de se connecter. Le « faire mieux, différemment et moins » nous montre le chemin de l’authenticité, de la créativité, de la responsabilité sociétale. De nature optimiste, j’aime à croire que nous entrons dans un nouveau cycle où l’engagement, l’entraide et l’énergie du renouveau nous inviteront à créer des événements de proximité, immersifs et où l’expérience émotionnelle fera la différence : recréer du lien, se retrouver physiquement et s’accorder une nouvelle joie de vivre !

 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Retour sur la visite des coulisses du festival Ocean Climax

Le second atelier Com’avenir nous a emmené dans les coulisses du festival Ocean Climax, festival hybride engagé qui [...]

Lire la suite
APACOM

TROPHÉES DE LA COM. SUD-OUEST, REVUE DES CAMPAGNES 2015 : L’AGENCE COM’SUD POUR L’ASSOCIATION « LES AMIS DE JULIET »

Cette semaine, nous vous proposons de revisiter la campagne orchestrée par l’agence Com’Sud pour l’association [...]

Lire la suite

La publicité en France : faits et chiffres

En 2017, le secteur de la publicité a bénéficié de l’embellie économique en France. Il [...]

Lire la suite