Professionnels, lancez-vous un Défi Zéro Déchet !

Publié le par chez APACOM. Modifié le

A partir de décembre, le Défi “Zéro Déchet des Pros” propose aux entreprises de Bordeaux Métropole un accompagnement pour limiter leurs déchets de bureau. Virginie Dubois, chargée de communication de l’association organisatrice, a répondu à nos questions.

Qu’est-ce que l’association Ekolo[geek] ?

Association loi 1901 reconnue d’intérêt général, Ekolo[geek] sensibilise depuis plus de 10 ans aux éco-gestes (déchets, eau, énergie, consommation responsable) sur le web et sur le terrain. Le concept d’Ekolo[geek] est né de la volonté de rendre l’information sur la protection de l’environnement simple et attractive pour le grand public, en proposant des moyens concrets d’actions au quotidien.

En quoi consiste le « Défi Zéro Déchet des Pros » ? 

Le Défi Zéro Déchet des pros est une prestation d’accompagnement à la réduction des déchets de bureau. Elle est dédiée aux professionnels et se déroule sur un programme de 6 mois. Les participants sont challengés pour atteindre une diminution de 10% de leurs déchets de bureau. L’association utilise une approche comportementale, pour un changement des comportements durable et sans contrainte, alliant intelligence collective et suivi personnalisé. Tout type d’organisation peut participer : entreprises publiques ou privées, associations, TPE, indépendants.

Qu’est-ce qui peut motiver les entreprises de participer à ce défi ? 

Les intérêts sont multiples. Environnemental d’une part : lorsqu’on sait qu’un salarié produit en moyenne 140 kg de déchets par an, cela ne laisse pas indifférent. Intégrer des engagements RSE est une stratégie de plus en plus répandue chez les chefs d’entreprises mais aussi une préoccupation chez les salariés. Il est donc très intéressant pour les structures de s’aligner sur les valeurs de leurs collaborateurs pour renforcer leur sentiment d’appartenance et améliorer leur image de leur employeur. Après tout, les collaborateurs en sont leurs premiers ambassadeurs.
La participation à ce challenge fonctionne également comme outil de mobilisation des équipes, car il rassemble autour d’un projet commun, dont la valeur (morale) ajoutée est importante.
Puis, c’est évidemment un argument de communication externe. Vis-à-vis des partenaires, fournisseurs ou clients, les engagements en développement durable peuvent être un critère de sélection.
Autre avantage : le facteur économique. Moins de déchets, cela veut dire moins de consommation de produits jetables qui représentent un coût récurrent pour les structures, du point de vue des achats, mais aussi du stockage et leur gestion en tant que déchets.
Enfin, les entreprises ont désormais une obligation générale de tri de leurs déchets sur 5 flux (bois, plastiques, métaux, verre, papier/carton). Elles doivent les trier à la source et organiser leur collecte séparément des autres déchets pour permettre leur valorisation (« décret 5 flux » du 10 mars 2016). Participer à ce défi, c’est donc anticiper la réglementation.

Comment Ekolo[geek] communique-t-elle autour de ce projet ? 

Tout d’abord, le Défi Zéro Déchet des Pros dispose de sa propre identité visuelle. Il était important pour nous de la dissocier de celle d’Ekolo[geek] car la cible est différente et représente une dimension bien séparée dans les activités de l’association.
Nos principaux canaux de communication sont nos réseaux sociaux et notre site web. Nous avons beaucoup d’actualités tout au long de l’année, les médias sociaux sont donc très adaptés. Comme l’opération s’adresse à la fois aux collaborateurs et aux professionnels, dirigeants, nous avons choisi Facebook et LinkedIn comme relais. Quant au site web dédié au Défi Zéro Déchet des Pros, il permet de retranscrire toutes les informations pratiques pour savoir pourquoi et comment participer, mais aussi comment soutenir l’association. C’est également depuis cette plateforme que les candidatures se font. En effet, les structures qui souhaitent participer doivent d’abord répondre à un ensemble de questions pour déterminer leur contexte et leur motivation. Nous vérifions ainsi la motivation et la volonté d’engagement des participants.
En outre, nous prenons part à de nombreux événements sur le thème des déchets en entreprises, de leurs engagements RSE et nous en organisons nous-mêmes. Et nous distribuons parfois des supports print tels que des flyers ou cartes de visite lorsque c’est nécessaire. Les newsletters de l’association et des campagnes e-mailing viennent compléter le tout.
Enfin, nos partenaires et anciens participants sont des vecteurs importants car qualitatifs. Nous avons la chance de bénéficier d’un soutien engagé de leur part et leur recommandation sera toujours le meilleur gage de la qualité de notre accompagnement.

Quels résultats concrets attendez-vous de cette opération ? 

Nous attendons d’abord de développer notre notoriété. Ce type d’accompagnement, ciblé sur les déchets de bureau des professionnels, est inédit en France, il nous faut donc à la fois travailler sur l’intérêt des bienfaits de notre projet et sur notre image de professionnels. 
Ensuite, bien évidemment, nous cherchons à attirer de potentiels candidats. En sus de nos partenaires financiers, la vie du Défi Zéro Déchet des Pros dépend aussi de l’autofinancement par cet accompagnement. Notre public étant large, nous mettons en place des actions de communication ciblées : dédiées aux établissements et entreprises publiques par exemple, ou  aux TPE. Les arguments sont indéniablement différents pour les sensibiliser à notre programme. Certaines actions peuvent aussi s’adresser à de potentiels mécènes.
Pour finir, nous avons pour objectif d’essaimer le Défi Zéro Déchet des Pros. Nous avons construit le projet pour qu’il puisse se déployer hors Bordeaux Métropole, hors Gironde et même hors Nouvelle-Aquitaine ! 

 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Qui est DIRCOM en 2018 ?

Une étude vient d’être publiée par Wiztopic, un média d’investigation exclusivement numérique. Elle s’intéresse aux [...]

Lire la suite

Un pied dans l’eau… et l’autre sur le bitume pour l’agence PJC

En cette nouvelle année, l’agence de communication globale PJC (Parce que J’aime Communiquer) démarre sur [...]

Lire la suite

5 tendances qui ont marqué la pub en 2017

Que s’est-il passé en 2017 dans le monde de la pub ? Retour sur 5 [...]

Lire la suite