Retour sur l’Atelier-Visite APACOM 64 au sein de Rivages Pro Tech groupe Suez

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Le 20 juin dernier, un 3e atelier-visite (après Safran et Euralis ces dernières années) était organisé par l’APACOM 64 dans les locaux de Rivages Pro Tech à Bidart. L’occasion pour Suez de présenter son centre d’expertise technique Rivages Pro Tech (dont surveillance en continu de la qualité des milieux aquatiques) et son partenariat avec la Water Family

 

 

 

 

 

 

Interview de Laetitia Jourdan, Responsable Rivages Pro Tech

En quelques mots, quelles sont les principales missions de Rivages Pro Tech et les enjeux inhérents pour les collectivités ?

« Rivages Pro Tech est un centre de surveillance et de prévision spécialisé dans les milieux aquatiques, appartenant au groupe Suez.

Les missions de l’équipe sont d’accompagner les collectivités dans l’aide à la gestion de la qualité des milieux naturels et dans la prévention des risques côtiers. Les collectivités doivent faire face aux aléas climatiques (intensification des tempêtes et des évènements pluvieux notamment), à l’urbanisation croissante notamment des façades littorales (ce qui augmente les apports continentaux dans les rivières et les océans), à la pérennisation des usages et du patrimoine naturel, au maintien de l’attractivité touristique, à la protection des biens et des personnes. »

Quelle “routine” quotidienne est mise en place par votre équipe du 15 mai au 30 septembre sur la côte basque ? 

« Afin d’assurer la protection du risque sanitaire pour les baigneurs lorsque la baignade est surveillée, pendant la nuit, des préleveurs font la tournée des plages et prélèvent des échantillons sur les zones de baignades et les rivières. Ces échantillons arrivent au laboratoire à 5h pour analyser la teneur en bactéries, témoins de contamination fécale, paramètres demandés dans le cadre de la règlementation.

En même temps, un prévisionniste interprète tous les autres indicateurs de la qualité des eaux littorales : données océano-météorologiques, apports des bassins versants, état des systèmes d’assainissement, prévisions de pluie, à travers des technologies avancées de modélisation qui représentent la qualité bactériologique de l’eau heure par heure pour la journée. Une fois le résultat d’analyse obtenu 3h après, il effectue une prévision du risque de dégradation de la qualité de l’eau pour la journée, aux gestionnaires de baignade.

Cette prévision est réactualisée et de nouveaux prélèvements et analyses peuvent être conseillés si un risque de dégradation est identifié afin de permettre aux collectivités d’optimiser les ouvertures de plage lorsque la qualité de l’eau est irréprochable.

Les bactéries mourant naturellement en mer, les rejets étant ponctuels et temporaires et la dynamique océanique assurant un renouvellement de l’eau rapide, les dégradations sont temporaires et la qualité de l’eau peut évoluer très vite d’heure en heure. »

Quel(s) message(s) souhaiteriez-vous faire passer aux habitants & visiteurs de la côte basque sur l’importance de vos outils et de vos recherches toute l’année ?

« Les collectivités se sont dotées de technologies et de services avancés pour la gestion des eaux de baignade et des risques côtiers afin de préserver un site particulièrement vulnérable aux aléas climatiques et dont l’économie dépend du maintien de l’attractivité touristique et aux usages littoraux.

Nous devons ensemble mieux informer et communiquer sur cette gestion et poursuivre notre compréhension des phénomènes océano-météorologiques littoraux, qui passionnent une communautés de chercheurs et professionnels sur ce territoire. »

INTERVIEW de Sophie Mauriac, Coordinatrice générale Water Family 

En quelques mots, quel est le bilan de la Water Family (ex Du Flocon à la Vague) sur ces 10 années d’activités de sensibilisation et d’accompagnement ?

« 10 ans où nous sommes passés d’un groupe d’amis passionnés et un peu fous à une ONG présente sur l’ensemble du territoire français et qui sensibilise plus de 20 000 jeunes par an. Sur ces 10 années, nous avons vu aussi la prise de conscience des enjeux écologiques s’élever dans le grand public mais aussi les entreprises. C’est aussi une aventure humaine où nous sommes aujourd’hui une grande famille, la Water Family, qui réunit plusieurs acteurs différents (enfants, entreprises, collectivités, sportifs…) qui partagent un même projet commun. »

Quels sont, selon vous, les meilleurs leviers de communication pour rendre progressivement chacun plus conscient et responsable des enjeux liés à l’eau (notamment invisible) ?

« Il faut rendre chacun acteur et montrer que l’on peut tous faire sa part, chacun à son échelle, que l’on soit une entreprise, une collectivité, un collégien… C’est la fameuse légende amazonienne du colibri qui démontre que nous sommes tous utiles.

Et puis aussi valoriser les bonnes pratiques : cela nous incite à agir encore mieux ! »

Au-delà du grand public, constatez-vous une prise de conscience grandissante du côté des entreprises et collectivités ?

« Oui, depuis deux ans environ, nous sentons un frémissement grandissant des entreprises pour ces sujets. D’une part parce que leurs clients sont de plus en plus regardants sur les enjeux écologiques et d’autre part parce que dans ces entreprises, il y a aussi des salariés et ces derniers veulent partager du sens dans leurs métiers. »

Interview d’Anaïs Porcheret, Responsable communication Suez Eau France Région Landes Pays Basque Béarn 

Quelles ont été les origines des partenariats entre Suez Eau France et Rivages Pro Tech d’une part, et la Water Family d’autre part ?

« Le Centre d’expertise Rivages Pro Tech de SUEZ est né en 2003. Il répond à une demande d’accompagnement des collectivités locales sur le thème de la qualité des eaux de baignade. Plusieurs projets R&D réalisés en partenariat avec les villes et agglomérations, combinés à des efforts d’innovation du groupe SUEZ, ont débouché sur la mise en place d’outils d’aide à la décision. Ceu-ci ont pour objectif de comprendre, surveiller et prévoir la qualité des eaux littorales, des rivières, des lacs. Ces outils permettent aujourd’hui d’apporter de nouveaux services opérationnels comme la prévision du risque vagues-submersion.

Suez est un partenaire historique de la Water Family – Du Flocon à la Vague de par son expertise des métiers de l’eau et des déchets mais aussi un partage des valeurs du respect de l’eau pour la santé et notre environnement. »

Pourriez-vous nous présenter en quelques mots le partenariat tripartite avec l’Aviron Bayonnais ?

« SUEZ et la Water Family – Du Flocon à la Vague travaillent ensemble pour développer la pédagogie et la compréhension de tous les publics face aux enjeux de l’eau et de l’environnement. L’opération menée avec l’Aviron Bayonnais est un nouveau levier pour sensibiliser plus de jeunes par le sport à la protection des ressources. Sur l’année 2018, 1270 enfants du Pays Basque ont été sensibilisés au grand cycle de l’eau (interventions en classe, visites d’installations et évènements). »

Quelles retombées, auprès du grand public, reçoivent vos communications autour de ces partenariats ?

« Ce partenariat innovant permet d’élargir la sensibilisation au grand public à la préservation de la ressource en eau. »

Propos recueillis par Delphine Franiau

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Dans la peau d’une chargée de com – Camille Choplin

Camille Choplin, alias Ecologirl sur son blog éponyme, a été chargée de communication durant 7 [...]

Lire la suite

Conférence Inbound Marketing : vendredi 1er décembre 2017

Dans le cadre de la Semaine Marketing New Trends, une conférence sur la stratégie d’inbound [...]

Lire la suite

Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Jean-Marie de Lauzun

Aujourd’hui, nous souhaitons la bienvenue à Jean-Marie de Lauzun, communicant à son compte après diverses [...]

Lire la suite