Sofie, une nouvelle adhérente déjà très investie à l’Apacom !

Publié le par chez APACOM. Modifié le

sofie jametSofie Jamet illustre à la perfection l’engagement dans un réseau. Elle découvre l’Apacom en mai, participe à un premier Welcom’After, échange avec les uns et les autres, puis répond positivement pour créer bénévolement le visuel de l’événement sur le numérique responsable d’octobre.

 

 

 

 

Curiosité, investissement, ouverture vers les autres… c’est le trio gagnant quand on choisit d’intégrer un réseau. Graphiste free-lance depuis plus de 16 ans, Sofie le sait bien et fait partie de plusieurs clubs d’entrepreneurs. Lorsqu’elle entend parler de l’Apacom, le côté « métiers » l’attire . Elle vient donc à un Welcom’After en mai dernier pour découvrir l’association. « J’ai discuté avec Sylviane à l’accueil puis avec Odile, la Présidente, que je connaissais par ailleurs. J’ai tout de suite adhéré car l’ambiance m’a plu. Il y a eu ensuite la Nuit de la Com’. Nous étions nombreux, c’est un peu intimidant d’aller vers les autres mais il faut se dépasser. »

Odile la sollicite alors pour réaliser le visuel de la conférence sur le numérique responsable, qui s’est tenue le 11 octobre à la Cité numérique de Bègles. Sofie met ses compétences au service de l’association, sans hésiter, malgré un emploi du temps chargé. « Je suis à la fois graphiste et formatrice. Il y a pas mal d’ateliers qui m’intéressent à l’Apacom mais avec les stages que j’anime, je ne suis pas très disponible pour participer autant que je le souhaiterais. »

Le choix de l’indépendance

Après une formation en communication visuelle et web design, Sofie Jamet est embauchée dans une agence. Un parcours classique qui, très vite, ne lui convient plus. Elle s’installe alors à son compte, en 2006, « pour être libre de mon temps et de mon organisation, sans pression hiérarchique. Avec le recul, je ne regrette rien. »

Outre son métier de graphiste, Sofie se lance dans la formation. « Je suis calme et pédagogue, j’ai eu envie de transmettre mes connaissances sur les outils graphiques que sont Illustrator, InDesign et Photoshop. » Elle démarche alors les centres de formation. Depuis, Sofie enseigne régulièrement la PAO à des personnes en reconversion ou sans emploi. Mais cette graphiste a décidément l’âme entrepreneuriale. « Ces interventions très bénéfiques m’ont incitée à fonder mon propre centre de formation. J’ai envie d’être en direct avec les stagiaires et d’appliquer ma méthode pédagogique, construite à partir de mon expérience. »

Naissance donc cette année de la structure formation-pao-bordeaux.fr certifiée Qualiopi. Sofie propose des modules d’apprentissage de 6 jours par mois pour découvrir un logiciel graphique, « et j’accueille 4 élèves maximum, en présentiel uniquement. J’y tiens, je trouve que ce sont les conditions optimales pour bien transmettre. » Dans la foulée, Sofie a également entamé les démarches d’agrément auprès de Pôle Emploi pour élargir son audience et faciliter la prise en charge des formations.

Pas sûr que tous ces projets allègent l’agenda de Sofie, mais ils vont certainement nourrir son enthousiasme et ses envies de partage !

 

Claire Goutines

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Pigistes et communicants, main dans la main

Pigistes, correspondants locaux, journalistes indépendants, ils sont nombreux en Nouvelle-Aquitaine. Comment s’y retrouver ? Quelles [...]

Lire la suite
APACOM

Mooc : la prise de parole en public

Les métiers de la communication recouvrent une gamme de compétences de plus en plus large, [...]

Lire la suite
APACOM

Focus sur le « Chief happyness officer »

Le métier de Chief Happyness Officer, dont on commence à entendre parler, reste encore bien méconnu [...]

Lire la suite