Tour d’horizon des nouveaux adhérents : Cindy Randon

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Nous souhaitons la bienvenue à Cindy Randon, Chargée de développement régional pour E-ArtSup Bordeaux

Racontez-nous votre parcours ?

Diplômée de communication, j’ai eu la chance de travailler dans différentes entreprises qui m’ont permis de découvrir de nombreuses facettes de la communication et d’être au contact avec de nombreux publics :
la communication événementielle et la communication interne d’un réseau de politiques temporelles, la communication externe et les relations presse de structures dans le spectacle vivant, le journalisme, les partenariats et le développement dans les radios d’Aquitaine, la création de contenus vidéo et motion design pour le compte de nombreuses entreprises au travers de ma société et enfin le développement et marketing au sein d’E-artsup.

En parallèle, j’ai mis à profit mes compétences à de nombreuses actions de communication et développement dans la culture et l’événementiel.

Qu’est ce qui vous passionne dans la communication ?

La communication est multiple. Elle évolue tous les jours, à chaque fait marquant de notre société, elle prend une nouvelle forme. On doit la suivre de près et la renouveler sans cesse !

Pour être un bon communicant, il faut savoir échanger, analyser, s’adapter, comprendre l’autre, évoluer, se former, être réactif et curieux, et c’est ça qui est passionnant.

Quel serait l’événement marquant dans votre carrière de communicantE ?

J’ai été animatrice de débats sur des événements divers : festival des Chantiers de Blaye, Journée de la femme, formations des médias des éducateurs spécialisés, réseau des missions locales d’Aquitaine…

Ces expériences, riches en échanges et rencontres humaines, ont été pour moi des moments marquants et particulièrement épanouissants.

Comment envisagez-vous l’avenir des métiers de la communication  ?

Je pense que la communication va continuer à évoluer, à se digitaliser avec des outils qui permettront d’aller plus vite, de manière optimale et intuitive.

Mais il faudra continuer à sortir, échanger, s’inspirer du monde pour développer sa créativité et la rendre toujours plus vive et riche d’idées.

Parallèlement, les communicants devront certainement de plus en plus se soucier de l’impact environnemental et sociétal et orienter leur communication, ou la communication de leurs clients, vers une stratégie responsable, consciente et plus proche des enjeux citoyens.

Propos recueillis par Sylviane Langlade

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

abcYz 2 A à Z = Abilympics

Non, il ne s’agit pas d’une formule de maths compliquée mais de la formule simple du [...]

Lire la suite

SAGA DES PORTRAITS DES CANDIDATS – CLÔTURE ET RÉCAP’

  Chers adhérents, vous allez bientôt élire de nouveaux administrateurs pour l’APACOM. Lors de la [...]

Lire la suite

Avec la chaine NoA de France 3, redonner la parole au territoire

Mardi 5 juin, la commission des Matins de l’APACOM recevait Laurence Mayerfeld, directrice régionale de [...]

Lire la suite