Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Lisa Wyler

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Aujourd’hui nous souhaitons la bienvenue à Lisa Wyler, consultante en relations médias et influence. Elle nous raconte ses expériences professionnelles enrichissantes qui lui ont permis de devenir indépendante, il y a tout juste un an.

Quel est votre parcours ? 

J’ai commencé mon parcours chez Total en communication interne avant de d’intégrer le service de presse du groupe au moment où Christophe de Margerie a pris les rênes de l’entreprise. C’était une période passionnante où Total a fait sa révolution en matière de relations presse. J’ai ensuite rejoint la LICRA (Ligue internationale contre le Racisme et l’antisémitisme) en tant que responsable communication et RP. J’ai quitté ce poste pour m’installer à Bordeaux mais j’y suis restée une militante active. J’ai ensuite rejoint l’agence STJOHN’S en tant que Directrice des relations médias et de l’influence pendant 5 ans, une expérience très enrichissante auprès de beaux annonceurs dans une agence exigeante et pointue. Début 2018, je me suis installée en tant que consultante indépendante en relations médias et influence.  

Quels sont vos projets de communication ? 

Ils sont assez nombreux, j’ai la chance d’accompagner des agences et des annonceurs dont l’activité se développe de manière vraiment intéressante, parmi lesquels plusieurs femmes entrepreneuses dans le numérique notamment, dont l’énergie et le parcours sont très inspirants. Je pense à Stéphanie Laporte, Shirley Jagle, mais aussi Marianne Olivier, pour lesquelles  la rentrée va être passionnante à suivre. J’accompagne aussi des entreprises dans toute la France, qui auront également une actualité assez chargée en septembre. Je dirai donc définitivement la rentrée. A noter également le mois d’octobre, car ce sera le moment de réunir les professionnels des RP que nous essayons de fédérer avec Sandra Messibah. 

Quelle est votre règle d’or en communication ?

Le sur-mesure! Avec les journalistes, les influenceurs, comme avec mes clients. Nous vivons à une époque où les algorithmes et l’automatisation ont le potentiel de nous faciliter la vie autant que celui de déshumaniser nos relations. Une des conditions pour réussir dans les relations médias aujourd’hui, c’est évidemment de se distinguer, mais surtout d’être au plus près des besoins des journalistes et des influenceurs. Pour cela, rien ne remplace un échange direct. Le sur-mesure, c’est vraiment ce qui fait la différence dans la relation.

 

Propos recueillis par Andréa Glondu/Emilie Féret

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La vidéo sur les réseaux sociaux : oui mais à quel prix ?

A l’heure où les réseaux sociaux sont toujours plus gourmands en vidéos, le communicant se [...]

Lire la suite
APACOM

Saga de portraits des candidats (9) – Olivier Ossard

Aujourd’hui nous vous présentons Olivier Ossard, Ossard et Compagnie, qui revient avec nous sur son parcours [...]

Lire la suite

Interview d’étudiant à communicant : Pauline Versace

Pour cette deuxième interview d’étudiant à communicant, rencontre avec Pauline Versace, responsable relation presse et relations [...]

Lire la suite