Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Mayeul L’Huillier

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Cette semaine, nous vous présentons Mayeul L’Huillier, Directeur Conseil chez Atlas Public Affairs.

Mayeul l'Huillier_acc

Votre bio express en quelques lignes ?

Diplômé de l’EDHEC en 2006, j’ai travaillé pendant deux ans dans le département Opinion de l’Ifop (institut de sondage), avant de rejoindre le fournisseur d’énergie Poweo en 2008 pour m’occuper des relations extérieures. En 2010, j’ai pris part à la création d’Atlas Public Affairs, cabinet de conseil en affaires publiques et en communication d’influence. Je m’occupe de plusieurs comptes clients dans les secteurs de l’énergie, de l’environnement et du numérique principalement.

Votre actu dans la communication ?

La communication d’influence ne doit pas être trop liée à l’actualité, mais au contraire, c’est un travail permanent de réseau et de relations, notamment avec les décideurs publics. Elle s’accélère toutefois lorsque s’approchent certaines décisions politiques : la loi sur la transition énergétique, la fameuse loi Macron sur l’activité et la croissance, et peut-être la loi numérique devraient être mes « coups de feu » en 2015.

Quelles sont les évolutions à venir pour votre métier ?

Le poids des réseaux sociaux dans les stratégies d’influence va aller grandissant, tout en se rationalisant. Ils offrent une grande proximité avec les leaders d’opinion et les décideurs, et pourraient les forcer à la transparence. Certains sont y très présents et très pertinents, d’autres s’y noient un peu, et une part trop importante les négligent.

Plus particulièrement en ce qui concerne le lobbying auprès des décideurs publics, le souhait de transparence de la part du public pourrait bouleverser un secteur d’activité souvent opaque et mal connu. Récemment, l’Assemblée Nationale vient ainsi d’adopter un nouveau règlement pour les représentants d’intérêts. Les professionnels y sont très favorables mais les politiques tardent encore à jouer le jeu, alimentant les soupçons de corruption et collision des intérêts publics et privés. Mais cela viendra petit à petit…

Propos recueillis par Cyrielle Torpe

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Julie Albenque

L’APACOM accueille chaque année de nouveaux adhérents. Nous leur avons demandé de répondre à un petit [...]

Lire la suite
APACOM

COMME SI C’ÉTAIT HIER : LES PRÉSIDENTS RACONTENT…

Pour fêter ses 20 ans, l’APACOM a interviewé ses anciens présidents. Retour sur les personnes [...]

Lire la suite

Portraits des candidats : Anne-Laure Marin

Anne-Laure Marin nous présente son parcours, et les raisons qui la pousse à candidater au [...]

Lire la suite