WhatsApp : polémique autour de la nouvelle politique de confidentialité.

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Afin d’intégrer du contenu publicitaire sur son application, WhatsApp annonce une mise à jour de ses règles de confidentialité pour recueillir de nouvelles informations et les partager avec Facebook, sa maison mère. Des millions d’utilisateurs ont montré leur mécontentement en quittant l’application pour ses concurrents, Signal et Telegram. En attendant de calmer les tensions, WhatsApp a finalement reporté la mise à jour prévue pour février 2021, à mai 2021.

 

Un nouvelle politique de confidentialité

Depuis que Facebook a racheté WhatsApp en 2014, la maison mère a exprimé à plusieurs reprises son désir d’y inclure du contenu publicitaire. Facebook n’a pas fait de communiqué officiel sur le sujet, mais l’on peut se douter que ce projet vise à rentabiliser l’achat de WhatsApp, qui est une application totalement gratuite.  En 2019 déjà, WhatsApp avait annoncé l’arrivée de publicité sur sa plateforme dès 2020. A cause de la crise sanitaire, ce n’est que très récemment que le projet se concrétise avec l’annonce d’une mise à jour des règles de confidentialité de l’application. Chaque utilisateur de WhatsApp a donc reçu un message l’informant des prochaines modifications. L’utilisateur se voit contraint d’adhérer à ses nouvelles règles, s’il veut continuer à accéder à la plateforme. 

Les mises à jour doivent apporter plus d’information sur :

  • le service WhatsApp et la façon dont l’application traite les données de ses utilisateurs ;
  • la manière dont les entreprises peuvent utiliser et gérer leur discussion WhatsApp.

Une spécificité pour les utilisateurs français : en France, le Règlement Général de Protection des Données, garantit la confidentialité de nos messages personnels. S’il est vrai que des informations supplémentaires seront collectées et partagées avec Facebook, cela ne concerne en aucun cas les messages, photos ou vidéos échangés avec vos correspondants.

Les données recueillies concerneront principalement l’emplacement approximatif de l’appareil, l’historique des achats ou encore les coordonnées de l’utilisateur. Ces renseignements serviront à déterminer le profil de chaque personne afin de lui proposer du contenu publicitaire adapté. De cette manière l’utilisateur pourrait accéder à de nouvelles fonctionnalités comme le suivi de ses livraisons ou l’envoi de facture en cas de transaction marchande.

 

 

Le mécontentement des utilisateurs

Si les utilisateurs de WhatsApp ont très mal réagi face à l’annonce de la modification des règles de confidentialité, c’est notamment à cause d’une mauvaise communication de l’application. Ni WhatsApp ni Facebook n’ont pris la parole avant l’annonce pour justifier ou expliquer les raisons de cette modification. Les utilisateurs n’ont pas pu être rassurés et comprendre les bénéfices que cela pouvait leur apporter. De plus, Facebook a une très mauvaise réputation concernant sa gestion des données personnelles, or WhatsApp promet la confidentialité des échanges de ses utilisateurs. 

A cette mauvaise communication vient s’ajouter la prise de parole de personnalités telles que Elon Musk, qui encourage les utilisateurs de WhatsApp à se diriger vers des applications concurrentes. 

 

Il n’a fallu qu’un simple tweet du milliardaire et quelques articles de presse pour que des millions d’utilisateurs WhatsApp quittent l’application pour rejoindre Signal. D’autres applications, comme Viber ou Telegram, sont moins intrusives que WhatsApp en ce qui concerne la vie privée, mais Signal bat tous les records en ne demandant que le numéro de ses utilisateurs. 

 

Opération “privacy-washing”

Pour faire face à la polémique autour de la nouvelle politique de confidentialité, WhatsApp se lance dans une campagne publicitaire de “privacy-washing” *. L’application commence par partager des publicités directement dans sa partie “story” afin d’éclaircir quelques points avec ses utilisateurs. WhatsApp rappelle que les échanges (messages, photos, vidéo, etc.) sont chiffrés et inaccessibles, et promet de ne pas accéder à certaines données (contacts). Cette publicité s’est étendue à la presse papier puisqu’une campagne publicitaire a été diffusée dans des journaux indiens, dans lesquels on pouvait lire “WhatsApp respecte et protège votre vie privée”.

Un autre article a été publié sur le site de WhatsApp intitulé “Réponses à vos questions concernant la Politique de confidentialité de WhatsApp”, pour expliquer ce que “WhatsApp fait” et ce que “WhatsApp ne fait pas”. Leurs actions se sont étendues aux réseaux sociaux sur lesquels on pouvait voir des infographies expliquant les nouvelles modalités de confidentialité. Finalement, l’application a décidé de repousser la date de mise à jour pour donner le temps aux utilisateurs d’en comprendre les raisons et de l’accepter.

Mais ces actions, qui se veulent rassurantes, arrivent peut-être trop tard puisque des millions d’utilisateurs ont déjà quitté l’application, qui voit sa réputation définitivement entachée.

 

 

 

* Un « washing » de plus :  https://www.apacom.fr/attention-aux-washings-en-tout-genre-dans-le-monde-dapres/

 

Emilie Sadeyen

 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Une application girondine qui vous aide à créer votre magazine ou dépliant

  Après deux ans de recherche et de développement, c’est à Samonac, dans le Blayais, [...]

Lire la suite

en 2018, continuons à construire et à promouvoir ensemble la communication !

Au nom de l’APACOM, je vous adresse mes plus sincères vœux pour une année 2018 [...]

Lire la suite

L’agence au service de la performance de la marque

Pour bien commencer l’édition bordelaise de la Semaine Publicité Communication Médias, une table ronde inaugurale s’est [...]

Lire la suite