Agir pour un numérique plus responsable

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Green-it, numérique responsable, sobriété numérique, big data éthique… le web, véritable système nerveux central de l’économie mondiale et système social, arrive à une nouvelle ère : celle de la prise de conscience.

 

Empreinte écologique du numérique

La consommation d’énergie du numérique augmente en moyenne de 9 % chaque année et la part de l’industrie numérique dans les émissions de gaz à effet de serre pourrait doubler pour atteindre 8 % de l’ensemble en 2025.  “La transition numérique telle qu’elle est actuellement mise en œuvre participe au dérèglement climatique plus qu’elle n’aide à le prévenir”, alertent les experts du think tank The Shift Project auteurs du rapport  « Lean ICT : Pour une sobriété numérique ». La  recommandation de ce rapport est donc d’adopter urgemment un scénario de sobriété numérique.

Cependant, attention aux fausses solutions. Supprimer ses e-mails ou utiliser un moteur de recherche qui plante des arbres sont des gestes quasi-insignifiants pour réduire cet impact. Durabilité des appareils et sobriété des services numériques sont par contre des pistes à privilégier (lire interview de Frédéric Bordage)

Le numérique social et sociétal

Au-delà de la dimension environnementale, des questions sociales et sociétales se posent également. Le big data et les données personnelles, grands sujets de l’année dernière avec le RGPD et le scandale Cambridge Analytica, le design de l’attention médiatisé par Tristan Harris, ex-ingénieur et « philosophe produit » de Google, ou encore l’accessibilité sont des socles indispensables à la réflexion d’un numérique plus responsable.

Un collectif d’acteurs français du Net propose dans une tribune au « Monde », de lancer un mouvement vers un numérique plus équitable, plus émancipateur, plus attentif aux libertés et plus soucieux des enjeux écologiques.

Le numérique d’aujourd’hui n’est pas adapté au monde qui vient (uniquement abonnés)

Et la com’ dans tout ça ?

Le sujet est vaste, gigantesque, protéiforme. Les professionnels de la communication que nous sommes ne pouvons nier ces nouveaux enjeux qui vont transformer nos pratiques les prochaines années, comme a pu le faire l’arrivée du web 2.0.

Du côté de l’Apacom, nous vous proposons plusieurs rendez-vous :

  • Samedi 23 mars, nous vous invitons au Wordcamp Bordeaux 2019 dont l’édition s’inscrit dans une démarche éco-responsable tant du point de vue de l’organisation que de son programme – invitation
  • Mardi 26 mars, une table-ronde vous permettra de mieux comprendre les impacts du web et d’échanger avec des experts du green-it : Jean-Christophe Chaussat en charge du Numérique Responsable chez Pôle emploi et pilote de ce dossier au sein du Club Green IT, Maxime Efoui, chef de projet The Shift Project et Antoine Bidegain, adjoint à la Direction Générale du Numérique et des Systèmes d’Information – invitation
  • Lundi 8 avril, il s’agira de mettre en pratique un numérique plus responsable ( plus d’informations à venir)
  • Et encore d’autres rendez-vous au 2ndsemestre

Consultez l’agenda !

 Pour aller plus loin 

 

Céline Réveillac, commission Com’avenir

 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

Résultats de l’étude Audipresse One 2012

L’étude Audipresse One 2012, sortie le jeudi 21 mars 2013, donne les résultats d’audience de la [...]

Lire la suite

Bienvenue à la première édition de « Paysages Bordeaux 2017 »

Le 2 juillet 2017, les villes Bordeaux et Paris seront reliées en seulement 2 heures 05 [...]

Lire la suite
APACOM

Objets publicitaires et développement durable : AFNOR Solutions Achats publie un guide pour les professionnels

A la demande de la Fédération Française des Professionnels de la Communication par l’Objet (2FPCO), [...]

Lire la suite