DOOH : le digital pour redynamiser l’affichage ?

Publié le par chez APACOM. Modifié le

S46DOOH_apacom

Alors que la tendance baissière des investissements publicitaires tous médias confondus s’est confirmée sur les dernières années et que les perspectives restent timides, l’affichage garde la tête hors de l’eau avec une quasi stabilité des budgets.

A l’inverse d’autres médias, les acteurs majeurs du secteur ont bien compris que l’avenir de leur marché résidait dans le digital et ont réagi notamment avec le DOOH, pour Digital Out Of Home, qui est en plein essor. Le principe : jouer sur la combinaison du numérique et de l’affichage en proposant des dispositifs digitaux hors des écrans de la maison.

Ce développement est d’ailleurs étroitement lié à l’explosion de la mobilité. La prolifération des écrans digitaux (smartphones, montres connectées) permet en effet d’utiliser les technologies du type géolocalisation ou ibeacon (émetteur d’un signal de localisation pouvant interagir avec des applications compatibles) pour cibler non seulement les bonnes personnes, mais surtout les bonnes personnes dans le bon contexte.

Cette contextualisation est un avantage majeur du DOOH : avec la programmatique il est en effet possible d’adapter et de modifier  les messages en temps réel : parce que la météo change, en fonction du moment de la journée ou d’un événement particulier.

Il s’agit également d’une réelle opportunité pour les marques d’être créatives : le média devient dynamique, il offre donc autant de possibilités d’interagir avec la cible et de proposer un contact engageant riche et marquant. Les réseaux d’écrans sont d’ailleurs multiples : totems dans les centres commerciaux, écrans dans les pharmacies ou encore chez les buralistes et bien évidemment vitrines des magasins.

Le retail profite pleinement de ces nouvelles opportunités et les expériences de vitrines interactives se sont multipliées : en impliquant le passant qui devient acteur, le magasin crée l’engouement, se démarque et propose une expérience unique.

S’il fallait enfin un dernier argument pour se convaincre que le digital est en passe de redynamiser l’affichage, la régie publicitaire Double click, spécialisée dans le ciblage comportemental et rachetée par Google, a confirmé fin octobre avoir lancé des campagnes de programmatique sur des panneaux d’affichage Outre-Atlantique.

Si les tests sont concluants, la régie annonce vouloir nouer des partenariats avec les réseaux Clear Channel ou JCDecaux.

Si Google s’y met…

Magali Thépot

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

Quand les adblockers imposent leur loi…

Le cauchemar de l’annonceur Depuis quelques mois, ces petites extensions de navigateurs web qui permettent [...]

Lire la suite
APACOM

Un œil sur le Net : Que se passe-t’il sur Internet en 60 secondes ?

Chaque année, la société américaine spécialisée dans l’intelligence d’affaires des outils et de la visualisation [...]

Lire la suite
APACOM

Décathlon invente la version physique du e-commerce

En 2016 l’enseigne Décathlon fêtera ses 40 ans Le moins que l’on puisse dire c’est [...]

Lire la suite