La saga des portraits des candidats – Dimitri Courtade

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Aujourd’hui nous vous présentons Dimitri Courtade, président de l’agence de communication globale NEST. Il revient avec nous sur son parcours et les raisons de sa candidature. En effet, à l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle de notre association, le jeudi 31 janvier prochain, les adhérents seront amenés à voter afin d’élire de nouveaux administrateurs au sein de l’APACOM.

Votre parcours : présentez-vous en quelques lignes ; votre cursus et vos fonctions actuelles

Issu d’une école d’ingénieur, je me voyais pilote… Et me voilà aujourd’hui à la tête d’une équipe de communicants pour veiller au bon atterrissage des projets.
Entreprendre est dans mon ADN : créer une boite de petit-déjeuner en 2007, aider à la création d’une entreprise dans la Silicon Valley, organiser une levée de fonds avec Clint Eastwood en 2008 ou rejoindre la direction commerciale Orange.fr en tant qu’Assistant « Boutique Mobile Nouveaux Clients », orchestrant les actions de marketing opérationnel / e-commerce… m’ont fait grandir !
En 2012, j’ai été diplômé du MACI, Master of Science en Affaires Internationales de Kedge, et je suis parti à Paris pour rejoindre une agence de communication digitale. Au programme : applications mobiles, sites internet et stratégie social media.
Puis j’ai créé mon Nid à Idées en 2013, Nest, une agence de communication globale au Bouscat. J’aime voir mon entreprise comme un objet qui permet de développer des projets pour mes clients, en s’interrogeant constamment et en progressant jour après jour.

Par ailleurs, je suis en formation professionnelle au CIAM Bordeaux et membre de Sing Out, chorale de La Made, la musique est ma deuxième passion… Et sinon je suis papa d’un petit bouledogue français, Charlotte qui va bientôt fêter ses 13 ans.

Vous candidatez au poste d’administrateur au sein de l’Apacom. Quelles sont les raisons de cet engagement ?

En 2016, j’ai vu de la lumière, je suis rentré à l’APACOM et je me suis directement retrouvé sur la scène de l’APACOM Show ! Toutefois, mon engagement associatif m’a aussi permis de valoriser mon activité et de jolis projets comme le clip interactif Run pour l’artiste Straybird nominé aux Trophées de la Communication la même année.
Donnez à l’APACOM est celle-ci saura vous le rendre, voilà ce qui dicte aujourd’hui mon itinéraire d’adhérent impliqué. Et pourquoi ne pas aller plus loin ? En me présentant comme administrateur je réponds à l’envie de m’engager encore plus, parce que :
– je crois au sens qu’il faut donner à nos métiers,
– je crois à la force des liens qui nous unis face à un contexte en pleine mutation,
– je crois que nous devons agir en responsabilité, participer à un esprit d’ouverture et affirmer encore davantage l’idée d’une communication engagée et audacieuse.

Quels sont les projets développés par l’APACOM pour lesquels vous apporterez votre contribution ? Avez-vous des idées complémentaires que vous aimeriez mettre en œuvre ?

Je n’ai pas attendu l’élection pour faire preuve de mon engagement, déjà impliqué dans le renouveau du Collège Agences comme dans la direction artistique de l’APACOM Show (musique & vidéo)… J’aime fréquenter les Welcom’ et autres Nuit de la Com et garde un intérêt pour les Gros Plan et le 18/20 qui nous permettent de faire un pas de côté, parfois nécessaire, sur nos pratiques professionnelles.
Je suis aussi un homme de com et de culture, toujours prêt à ouvrir l’Agence Nest pour les Journées Agences Ouvertes et participer à l’opération 1 Agence / 1 Artiste.
Si je suis élu au CA, je maintiendrai bien-sûr mes engagements actuels, en ayant une affection singulière pour l’APACOM Show qui au-delà du spectacle permet le partage, la cohésion, l’engagement, avec des vertus d’enseignement et d’audace.
Au-delà, j’aimerais m’engager avec vous, dans cette association qui existe depuis plus de 20 ans et qui sait toujours s’interroger, grandir et évoluer sans perdre ses valeurs fondamentales mais en se renouvelant constamment… En ce sens, j’aime à penser que l’APACOM n’a rien perdu de sa superbe mais peut encore gagner en impact : à nous de poursuivre cette dynamique, toujours plus haut, toujours plus fort !

Concernant votre métier de communicant, quelles sont les grandes évolutions à venir, les changements qui vont avoir un impact ?

Je manque de prétention pour prédire l’avenir de nos métiers, mais reste convaincu que le monde bouge (et que la terre est ronde). Ma formation scientifique est aussi le reflet de mon intérêt à comprendre comment est construite notre réalité, comment vont évoluer nos métiers. Et nous nous serons où dans 20 ans ?
Ce que je sais, c’est que nous vivons dans une société de messages et de croyances. Il faut être de plus en plus vigilant à ce que nous diffusons, transmettons et comment. Aujourd’hui, c’est l’ère de l’hyper connexion, de la copie. Trop de fake news, peu de ressources et plus trop d’idées nouvelles…  Nous devons donc rester inspirés et nous réinventer. Redoubler de prudence en étant responsable des contenus que nous produisons.
Donner du sens et créer plus de liens, c’est bien là tout l’enjeu de mon implication : au-delà de tout égo, accompagner des petites actions, des dynamiques locales qui influent sur d’autres choses… C’est pour ça qu’aujourd’hui, j’ose me présenter à vous : avançons ensemble.

Propos recueillis par Emilie Féret

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Venez tenter l’expérience de La Fabrique du Changement !

Rendez-vous le 28 mai prochain,  pour participer à la 4ème édition de La Fabrique du [...]

Lire la suite
APACOM

La confiance dans la publicité en baisse dans l’Hexagone…

La dernière étude Nielsen sur la confiance dans la publicité montre que les consommateurs français [...]

Lire la suite
APACOM

Double anniversaire : Aquinum fête le Node

Du lundi 15 au vendredi 19 septembre, Aquinum et le Node soufflent leurs bougies lors [...]

Lire la suite