Médias positifs, le prochain grand combat

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Aujourd’hui, nous donnons la parole à Anne-Marie de Couvreur, présidente d’AirZen Radio.

Médias positifs, le prochain grand combat

Les prospectivistes français sont unanimes : nous vivons la fin d’une époque et le début d’une autre. C’est la fin de l’ère de la modernité commencée à la Renaissance et le début de l’ère de la frugalité. Mais pour entrer dans la nouvelle époque, il faut traverser un moment de chaos. Il faut que les choses se déconstruisent pour pouvoir se reconstruire. Nous y sommes. C’est désagréable et en même temps c’est normal.

Chacun de nous le ressent :  les défis climatiques, politiques, économiques, sociaux, et environnementaux sont complexes. La situation actuelle c’est comme un Rubixcube, tout bouge en même temps et c’est inconfortable. Le temps accélère, la complexité augmente ; les individus sont pris entre le défi de la fin du mois et celui de la fin du monde. C’est inquiétant notamment pour les Français qui n’aiment pas beaucoup le changement et pourtant c’est ainsi.

Par contre, pas un seul prospectiviste sérieux n’a dit que le monde d’après serait plus désagréable que le monde d’avant. Ils disent juste que ce sera différent ; différent ne veut pas dire pire. C’est une nuance très notable.

En cet automne 2022, nous avons bien tous compris que nous allons devoir changer nos vies et faire beaucoup d’efforts. Il n’y a pas de retour en arrière possible. Alors, on va de l’avant et ce n’est pas un sprint, c’est un marathon. OK pour le marathon mais moi je n’ai jamais vu un coureur réussir à finir sa course s’il n’a aucun espoir d’y arriver. Pour changer nos vies, il nous faut l’espoir que tous ensemble, nous pouvons construire un nouveau monde vivable et même agréable. Et le carburant de l’espoir c’est le positif.

Or, les médias français nous diffusent à longueur de journée des informations inquiétantes et nous nous sentons impuissants, découragés. Le domscrolling, cette dépression des plus fragiles d’entre nous qui tombent malades des médias est désormais connue et prise en charge par des équipes médicales notamment à Bordeaux. Les personnes âgées et isolées sont très exposées.  

Selon moi, le prochain combat est donc là, dans la création de médias positifs qui vont mettre en lumière tout ce qui va mieux. Ces médias vont accumuler des preuves qui vont nous donner à espérer.

Et çà a commencé, AirZen Radio, la 1ère radio nationale positive a vu le jour en octobre 2021 à Bordeaux avec une seule mission : aider les français à vivre mieux. AirZen c’est 320 podcasts par semaine pour mieux être, mieux consommer, mieux agir et mieux travailler.

Partout en France, des initiatives incroyables sont entrain de voir le jour. Nous sommes déjà en chemin. Reste à mener le prochain grand combat : celui des médias. Tous ensemble, nous allons le gagner.

Alors, parlez d’AirZen Radio autour de vous, téléchargez l’appli AirZen et allez sur AirZen.fr.

Et puisque nous sommes là à Bordeaux, tout près de vous, venez nous voir quand vous voulez, vous serez toujours les bienvenus chez AirZen Radio.

Très chaleureusement.

Anne-Marie de Couvreur

Présidente d’AirZen Radio

Chiffres clés :

2022 : 28 millions de français reçoivent le DAB+ national ( Paris, Lyon, Marseille et les autoroutes qui les relient) + la Suisse et Monaco.

2023 : 55 millions de français recevront le DAB+ national ( Strasbourg, Lille, Toulouse, Bordeaux, Montpellier + la Bretagne) et les autoroutes qui les relient.

Audiences Médiamétrie juin 2022 : 444 000 podcasts, 82 000 auditeurs parisiens en DAB+ dont 44 000 chaque jour ou presque et 4,5% de notoriété à Paris/IDF, Lyon, Marseille.


Merci à AirZen de soutenir l’APACOM.

Vous souhaitez, vous aussi, devenir partenaire de notre association ? Contactez-nous !

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Achat média : de l’industrialisation au lien humain

La fragmentation des métiers liés à la communication et aux médias a tendu le marché [...]

Lire la suite
APACOM

C’EST VRAIMENT DE LA COM ?

Une nouvelle fois, la com se retrouve au banc des accusés. Un récent ouvrage relance [...]

Lire la suite

La communication en transition : provoquons le désir de changement

En fin de semaine dernière avaient lieu les États Généraux de la Communication (portés par [...]

Lire la suite