Portraits des candidats : Rémy Ayoub

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Nous continuons notre série de portraits de candidats au conseil d’administration de l’APACOM avec Rémy Ayoub.

 

Présentez-vous en quelques lignes : votre parcours et vos fonctions actuelles.

Bordelais d’origine, je suis parti à Paris après mes études. J’y ai réalisé l’essentiel de mon parcours dans différentes agences de communication et d’évènementiel, dans des groupes comme Publicis, Havas et Dentsu Aegis durant une dizaine d’années. À mon retour sur Bordeaux il y a 4 ans, j’ai fondé un collectif de freelances, rencontrés à l’APACOM, avant de repartir en poste avec des missions chez Côte Ouest et Domofrance. Depuis 2 ans, je suis Responsable Communication de HYD&AU, un groupe industriel français basé à Bordeaux.

 

 

 

Vous candidatez au poste d’administrateur au sein de l’APACOM. Quelles sont les raisons de cet engagement ?

Cela fait maintenant 4 ans que je suis membre de l’APACOM, dont 2 en tant qu’administrateur. Durant ces 4 années, l’APACOM m’a énormément apporté : des contacts professionnels dont certains sont devenus des amis, de l’expertise et du savoir-faire grâce aux différents ateliers organisés par les différentes commissions, mais aussi et surtout plein de belles expériences et de bons moments partagés.

Aujourd’hui je souhaite poursuivre cet engagement pour continuer à faire de belles rencontres et rendre à l’APACOM tout ce qu’elle m’a apporté.

 

Quels sont les projets développés par l’APACOM (ou idées complémentaires) pour lesquels vous souhaitez apporter votre contribution ?

L’un des sujets qui m’intéresse serait de fédérer plus de communicants travaillant chez l’annonceur. Un travail remarquable a été fait au sein du Collège Agences et je pense que la même chose est à faire auprès des communicants chez l’annonceur pour les faire se rencontrer, échanger et les accompagner dans la résolution de leurs problématiques quotidiennes.

Quoiqu’il arrive, et comme depuis le premier jour, je mettrai mon expertise et mon énergie au service des besoins de l’association. Cela pourra être au travers des commissions pour proposer des ateliers enrichissants à nos adhérents mais aussi en contribuant au travail mené par l’APACOM pour défendre la valeur ajoutée des métiers de la communication.

 

Comment voyez-vous l’avenir de votre métier de communicant ?

Quand je relis ce que j’avais écrit il y a 2 ans (dans un précédent portrait), je constate que rien n’a changé. Bien au contraire, les choses ont même empiré …

La société est plus que jamais divisée et la communication est encore trop souvent une fonction dénigrée, première victime de coupes budgétaires et qu’on sollicite en dernier recours … Pourtant, la crise sanitaire que nous traversons a montré et montre au quotidien à quel point la communication joue un rôle essentiel dans la réussite d’une entreprise.

Pour moi, au-delà de son aspect couteau-suisse qui continue de s’accentuer, le métier de communicant devra encore plus faire appel à l’ouverture d’esprit, au dialogue et à la résilience.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Guide de la communication responsable

Le Guide de la communication responsable est là !

Le 21 janvier dernier, l’ADEME a présenté son nouvel ouvrage dédié aux métiers de la [...]

Lire la suite

La Cité du Vin propose son calendrier de l’avent sur Instagram

Qui dit mois de décembre dit forcément calendrier de l’avent. Si les marques proposent en [...]

Lire la suite

APACOM47 reçoit Sud Ouest pour son premier “déjeuner de la com'”

APACOM 47, antenne Lot-et-Garonnaise du réseau des professionnels aquitains de la communication, organisait sa première [...]

Lire la suite