Saga de portraits des candidats (7) – Jérôme Bidalun

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Aujourd’hui nous vous présentons Jérôme Bidalun, Chargé de l’événementiel au Conseil Régional d’Aquitaine, qui revient avec nous sur son parcours et les raisons de sa candidature. En effet, à l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle de l’APACOM, programmée le jeudi 29 janvier 2015, les adhérents seront amenés à voter afin d’élire de nouveaux administrateurs, futurs animateurs de la vie de notre association.

JeromeBidalun_mittel

Votre « Bio-Express » : présentez-vous en 5 lignes, votre cursus et vos fonctions actuelles.

Mon parcours est plutôt atypique : après une maîtrise en arts-plastiques et histoire de l’art, je me suis tourné vers la communication. Grâce une rencontre déterminante avec un industriel aquitain -un mentor-, j’ai occupé pendant quelques années le poste de directeur d’un château dédié à l’art contemporain et au vin…Mon apprentissage de la communication publique s’est fait à la CCI Aquitaine dans l’événementiel et le développement économique. Ayant appréhendé de nombreuses problématiques régionales j’ai rejoint le Conseil régional d’Aquitaine, au sein de la direction de la communication au poste de chargé de l’événementiel.

Vous candidatez au poste d’administrateur/trice au sein de l’Apacom. Quelles sont les raisons de cet engagement ?

J’ai créé il y a 9 ans à la demande de la Présidente de l’époque (Nathalie Coiquaud) la commission « Apacom Emploi » qui est devenue depuis « Apacom Connexions ». Mon engagement a été motivé par l’accueil toujours très positif et bienveillant des différents professionnels rencontrés lors de ma recherche d’emploi. C’est grâce au réseau et au dynamisme de l’Apacom que j’ai retrouvé un emploi. Je me suis dit qu’à mon tour je me devais de renvoyer l’ascenseur en aidant et recevant ceux qui recherchaient un travail dans la communication (sans pour autant se substituer au Pôle Emploi et autres structures professionnelles…car ce n’est pas notre métier de plus nous sommes tous bénévoles). Je continue à m’investir en étant épaulé depuis quelques années par Christophe Belud et Alain Gross.

Votre « actu » dans la communication ? 

Mon “actu” est plurielle vu qu’au sein de la direction de la communication nous gérons des événements, des salons et des expositions tout au long de l’année (une cinquantaine par an)…2015 est également une année de transition pour la Région Aquitaine dans la perspective de la fusion des régions. C’est une année dense du côté de l’événementiel avec de beaux projets en ce début d’année, tels que la présence de la Région Aquitaine et ses partenaires industriels lors des prochaines Assises de l’Energie, en parallèle je présenterai une exposition sur des inventions que l’on pourra découvrir dans le hall de la Région. Cette année sera ponctuée de salons et congrès importants : le Salon aéronautique du Bourget à Paris (stand de 1450m²), le congrès mondial des transports intelligents (ITS), mais aussi des événements sportifs majeurs, comme le championnat du monde de canoë kayak à Pau, le Marathon du Médoc, le Décastar à Talence…On s’ennuie rarement au service événementiel !

Quels sont les projets développés par l’APACOM pour lesquels vous apporterez votre contribution ? Avez-vous des idées complémentaires que vous aimeriez mettre en œuvre ? 

Depuis 3 ans je suis secrétaire général de l’Apacom je suis donc très impliqué dans la vie de l’association, et comme beaucoup d’adhérents j’en suis l’un des fervents ambassadeurs vantant autour de moi ses mérites, son dynamisme et son efficacité. Comme je l’ai indiqué ci-dessus je continuerai à m’investir au sein de la Commission Apacom Connexions.

Concernant votre métier de communicant, quelles grandes évolutions, quels changements nous impactent ou vont nous impacter ?

Je ne vais pas être très original, mais comme tout le monde je perçois l’avenir de la communication via le web, les réseaux sociaux et la vidéo…Qu’y a-t-il de plus probant qu’un milliard d’individus qui communiquent dans le monde grâce à un réseau social ? Depuis quelques années nous sommes entrés dans l’ère du tout digital ce qui a entraîné une révolution technologique, et par conséquent une évolution/adaptation de nos mentalités et nos méthodologies. Malgré les baisses des budgets communication dans les entreprises et les institutions, l’événementiel reste encore l’un des moyens de faire du buzz, d’organiser des rencontres, de se faire connaître et de faire parler de soi (de ses champs de compétences, de ses actualités). Cela permet aux messages d’émerger de façon significative, de frapper plus fort, de partager des émotions avec un groupe et surtout de créer du lien. Le virtuel n’a pas encore pris le dessus sur le contact humain, ils ne sont pas antinomiques mais sont souvent complémentaires…

 

Propos recueillis par Cyrielle Torpe

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

6 raisons de devenir Coopéticien

Marie et Nathalie partagent beaucoup de choses ensemble. D’abord, les deux jeunes femmes occupent, à [...]

Lire la suite

Une application girondine qui vous aide à créer votre magazine ou dépliant

  Après deux ans de recherche et de développement, c’est à Samonac, dans le Blayais, [...]

Lire la suite

L’intérêt des articles sponsorisés pour la publicité digitale

L’article sponsorisé est un format présentant bien des avantages pour les annonceurs et les éditeurs [...]

Lire la suite