UN CAFÉ DE LA COM’ avec Geneviève Darrieussecq, tête de liste Modem / LREM « L’Union fait la Région » aux Régionales 2021

Publié le par chez APACOM. Modifié le

« Aménager et développer pour réduire les inégalités »

Pour cette quatrième édition des Cafés de La Com organisée par la Fédération Réseaux Com’ Nouvelle-Aquitaine (rassemblant l’APACOM, Réseau Com’ 17, Réseau Com’ 79, Réseau Com’ 86 et Réseau Com’ Limousin), nous avons eu le plaisir de rencontrer Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants et tête de liste de la liste  « L’Union fait la Région. »

 

Le portrait de la candidate

Geneviève Darrieussecq, originaire de Peyrehorade dans les Landes, reste viscéralement attachée à son territoire. Allergologue de formation, elle devient maire de Mont de Marsan, conseillère régionale pendant 11 ans, conseillère départementale, et députée. En 2017, elle est nommée secrétaire d’état auprès de la ministre des Armées dans le Gouvernement conduit par Édouard Philippe, puis ministre déléguée à la Mémoire et aux Anciens Combattants du Gouvernement Castex.

Empathique, naturelle, rigoureuse, humaniste, Madame Darrieussecq est une femme politique, une épicurienne passionnée de rugby, une femme engagée de par son statut de médecin hospitalier et libérale.

Attachée aux sports féminins, à l’égalité femme/homme, et au renouvellement elle souhaite accompagner une nouvelle dynamique, une politique en mouvement.

 

 

 

 

Ses ambitions pour la région

Elle connaît très bien la Nouvelle-Aquitaine, notamment à travers la diversité de ses paysages et de ses traditions, qui font d’elle l’une des plus belles régions de France.

 

Membre de l’opposition au Conseil Régional d’Aquitaine pendant onze ans, elle n’a eu de cesse de déplorer l’absence de politique d’aménagement du territoire. Aujourd’hui, la candidate a donc la ferme intention d’investir dans les infrastructures, les outils de formation, et le retour à l’emploi. De plus, elle souhaite freiner « une métropolisation forcenée » qui a montré ses limites pour encourager davantage le développement économique des territoires.

 

L’un des grands enjeux révélés par la crise sanitaire est celui de l’accès à la santé et aux soins, mais également l’accès à l’emploi et à la formation qu’il s’agit de soutenir sur tous les territoires. Dans cette optique, Geneviève Darrieussecq souhaite la création de « campus d’avenir » dans chaque département pour développer un réseau de formation dans les métiers d’avenir (numérique, métiers verts) à l’échelle locale.

Face à la montée du vote RN, Madame Darrieussecq pense qu’il y a urgence à « refaire société ».

Sa réponse ? L’aménagement du territoire.

Ses maîtres mots ? Protection, proximité et progrès.

En ce sens, elle souhaite faire de la Nouvelle-Aquitaine la filière de référence de la robotique qui peut se développer et se mettre au service de la santé, de l’industrie, de l’agriculture, de l’écologie et de la dépollution, transports et mobilités, etc… : « La robotique est le domaine d’excellence du 21ème siècle qui saura accompagner entre autres beaucoup plus efficacement la transition écologique. »

 

Geneviève Darrieussecq et la communication :

Pour mémoire, la Filière communication en Nouvelle-Aquitaine, ce n’est pas moins de 485 entreprises, 900 professionnels et 909 millions de chiffre d’affaires* précise Frédérique MICHELY- SZKALANA, Président de la fédération Réseaux Com Nouvelle-Aquitaine

La candidate qui connait bien l’APACOM considère la communication comme essentielle. Elle précise que son art est difficile et mérite toujours d’être humble. « Malgré une bonne campagne, il arrive parfois que des personnes ciblées ne reçoivent pourtant pas le bon message. »  Pour elle, la question de l’infrastructure est primordiale. En ce sens, Geneviève Darrieussecq souhaite soutenir et favoriser le numérique au quotidien et faciliter l’accès à un maillage très haut débit sur notre territoire, alors que la Nouvelle-Aquitaine accuse un retard en la matière.

 

Le temps du débat :

  • Sur ses ambitions pour ce grand territoire régional :

Du littoral à des zones plus enclavées, la Nouvelle-Aquitaine est un territoire contrasté. Geneviève Darrieussecq souhaite donc rétablir un certain équilibre, grâce à une diversité sociale et économique, pour mieux vivre en région et ce quel que soit où nous habitons. Nous disposons d’un maillage de villes et de métropoles important, c’est un réseau formidable qu’il s’agit d’animer. Le but étant de pouvoir déployer une filière d’emploi à valeur ajoutée, très qualifiée pour réduire les fractures territoriales.

 

  • Sur les atouts de développement de notre région :

Geneviève Darrieussecq pense spontanément au tourisme et à l’attractivité régionale qui s’agit de promouvoir et d’accompagner. Il n’en tient qu’à nous de développer un tourisme plus durable, notamment sur la façade atlantique. Elle plaide aussi pour le développement d’un tourisme inter-régional qui conduirait les familles à mieux connaître leur région.

Elle pense aussi au tourisme vert, au tourisme de santé et ses offres de bien-être. La région Nouvelle-Aquitaine témoigne d’une richesse patrimoniale importante. Enfin, G. Darrieussecq est consciente de l’importance du tourisme d’affaires qui favorise le développement économique de la région.

 


  • Sur la santé et l’accès aux soins :

La candidate souhaite qu’une offre publique de santé permette de lutter contre la désertification médicale. Ainsi, elle propose que :

  • des hôpitaux délocalisent leurs activités, dans des zones moins attractives;
  • que le gouvernement poursuive ses réformes pour une meilleure capacité de formation en médecine;
  • et que la télémédecine accompagnée soit davantage développée pour permettre aux patients un meilleur accès aux spécialistes.

 

  • Sur la jeunesse 

La candidate, souhaite mener une action ambitieuse en faveur de l’orientation des jeunes : « Nous ne savons pas valoriser leurs talents, ni même les accompagner dans leur parcours professionnel. ».

Par ailleurs, elle est consciente des difficultés en matière de logement étudiant. Sur ce point, elle dénonce un manque d’engagement, souhaite construire 20.000 logements étudiants supplémentaires dans le mandat à venir et souhaite innover et trouver des solutions, notamment grâce à l’aide à la location.

Enfin, elle souhaite également mettre en place des dotations auprès des lycéens pour réduire la fracture numérique (dons d’ordinateurs en réemploi) et encourager les mobilités douces (prêts de vélos).

 

  • Sur la transition démographique et le vieillissement de la population :

La Nouvelle-Aquitaine est une des régions avec le plus fort taux de seniors. Il s’agit donc d’accompagner ces personnes avec, notamment, la nécessité de former davantage de personnels soignants (aides-soignants, infirmiers, auxiliaires de vie). Fort de ce constat, la candidate est sensible à la question du maintien à domicile des personnes âgées. Sur ce point, elle sait que la robotique comme la domotique pourraient constituer des aides précieuses. Enfin, elle souligne encore la nécessité de réduire la fracture numérique entre les générations.

 

 

*Selon la dernière édition de « l’Observatoire des Métiers de la Communication en Nouvelle-Aquitaine » publié par l’APACOM en 2019.

 

 

Pour la fédération Réseaux Com’ Nouvelle-Aquitaine :

Antoine Cambuzat avec la complicité de Nicolas Chabrier et Béatrice Vendeaud

 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

L’humour : un puissant vecteur de communication

Pour la première fois j’ai préparé ma rentrée en assistant à l’Université Hommes-Entreprises organisée par [...]

Lire la suite
APACOM

Le Club de la Com Midi-Pyrénées remporte le Trophée des réseaux !

La cinquième édition de la Nuit des Réseaux à Toulouse s’est tenue le 4 décembre [...]

Lire la suite

Facebook va (enfin) limiter l’usage de nos données personnelles

Dans la tourmente depuis que les lanceurs d’alerte de Cambridge Analytica ont dévoilé l’ampleur du [...]

Lire la suite