Zoom sur le Latitude20, la cave de la Cité du Vin

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Nous sommes allés à la rencontre d’Anguerran Wibart, caviste et chargé de la communication du Latitude20, la cave et brasserie de la Cité du Vin. Il nous explique le concept de cette cave pas comme les autres et les différents événements qui l’anime.

  • Quel est le concept du Latitude20 ?

Le Latitude20 est une cave à part entière puisqu’elle est installée dans un centre d’interprétation qui est la Cité du Vin. Cette dernière a pour rôle de promouvoir le vin dans le monde et nous, à son image, les vins du monde. Nous sommes la cave de la Cité du Vin mais pas la Cité du Vin de Bordeaux mais celle des vins du monde. Nous avons chez nous 800 références de vins du monde entier, dont 150 bordelaises, 150 françaises et 500 références de 75 pays producteurs. L’OIV qui est l’Organisation Internationale de la vigne et du vin, compte environ 90 pays producteurs. Le Latitude20 est une cave musée mais attention nous sommes cavistes indépendants : c’est une cave qui est faite pour vendre avant tout. Nous sommes ouverts 7/7j avec une amplitude horaire assez large car nous faisons 10h-19h30 majoritairement en saison et on doit fermer deux jours par an. Nous sommes en accès libre et indépendants de la Cité du Vin, donc même s’il y a un caractère touristique, il y a également et avant tout un caractère de caviste de quartier. La cave est accessible sans avoir à visiter la Cité du Vin.

  • Comment sélectionnez-vous les vins ?

Nous avons ici trois acheteurs, un s’occupant de l’achat Bordeaux et une partie des vins du monde, une collègue chinoise qui est en charge d’une autre partie des vins du monde, ils se partagent donc 500 références, puis le responsable de la cave qui gère les achats France. Le fonctionnement est très simple : des échantillons sont envoyés ou déposés, soit par les vignerons eux-mêmes soit par leurs agents ou encore les importateurs. Les échantillons sont analysés environ tous les mois par des comités de dégustation à l’aveugle. Une trentaine de personnes s’assoient à table et goutent pendant deux à trois heures des échantillons avec une chaussette sur la bouteille, à l’aveugle, pour ne pas être influencé par une appellation, un nom, un prix. En fonction de leur intérêt gustatif avant tout, c’est ça le plus important, on décide après consultation des prix et en accord avec les vignerons de les intégrer parmi nos références, si nous en avons le besoin.

  • Quels sont vos futurs projets de communication ? Des événements à ne pas manquer ?

Notre communication est principalement sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook. Sur les pages du Latitude20 nous avons aujourd’hui environ 3200 abonnés sur Facebook après 2 ans et demi d’ouverture et 500 sur Instagram, qui a été créé récemment. On aimerait bien entendu qu’elle se développe bien plus, dans les médias, mais c’est un coût à prendre en compte. D’une manière générale, pour développer la communication, le problème est le temps ! Je suis caviste avant tout et  je n’ai malheureusement pas 39 heures par semaine à allouer à cette partie. Cependant, j’aimerais la développer de plus en plus.

Nos projets de communication sont déjà de maintenir et pérenniser ce que nous avons et surtout les événements que nous proposons. Notre plus gros challenge aujourd’hui c’est de consolider l’offre événementielle qu’on a créée et de maintenir ce réseau d’habitués. Développer au moins à l’échelle du quartier Bacalan une affluence constante et qui croît fait aussi parti de notre challenge. Nous sommes détachés de la Cité du Vin, nous avons notre propre offre événementielle même si nous partageons certains événements avec elle.

Pour les projets événementiels, on a une grande capacité de réception, le Latitude20 c’est à la fois une cave, une brasserie bar à vins et un snack donc nous avons un très grand espace. Notamment à table, la Cité du Vin peut faire venir des traiteurs à l’occasion mais nous avons des cuisines : sur l’aspect gastronome on peut coller à l’offre de la Cité du Vin. Je prends comme exemple le dîner prestige que nous organisons depuis le début : la Cité du Vin organise une conférence avec quelqu’un de connu, la conférence se termine vers 20h30, cette personne là est invitée à un dîner que nous organisons dans la cave, qui est limitée à 36 personnes. Les tables sont en rond, c’est magnifique ! Nous faisons souvent venir des chefs étoilés, et le dîner est accompagné de vins extraordinaires. Les personnes sont passionnées et cela leur permet de poursuivre la soirée avec cette personne là et dans un comité beaucoup plus restreint. Toutes les informations pour ces conférences sont relayées sur le site Internet de la Cité du Vin et par le biais de newsletter. Pour être honnête, ce sont souvent des habitués qui participent aux dîners prestigieux car la fourchette de prix est entre 100 à 600 euros le repas.

  • Quel est votre maître mot, ce qui décrit le Latitude20 ?

D’une manière générale notre axe commercial « Latitude20 » : pourquoi ce nom ? Car on dit que la vigne s’épanouit pleinement entre la latitude 30 et 50, parallèle entre 30 et 50 Nord, et 30 et 50 Sud. Notre objectif c’est de mettre en valeur les latitudes dites extrêmes et de faire la part belle à des vignobles qui ne sont pas censés faire du vin mais qui en font et parfois étonnamment très bien.

 

Propos recueillis par Emilie Féret

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

L’étude de l’institut Nielsen sur l’efficacité des tweets sponsorisés

Une étude de l’institut Nielsen sortie le 5 mars 2013 démontre que les tweets sponsorisés [...]

Lire la suite
APACOM

AGORA vous emmène à la plage. Posez votre serviette place Jean Jaurès !

Dans le cadre d’AGORA 2014, la Biennale d’Architecture, d’Urbanisme et de Design de Bordeaux, Urbis [...]

Lire la suite

Assemblée Générale Apacom 2019

Le jeudi 31 janvier 2019, à l’ESME Sudria Bordeaux, l’Apacom a tenu son Assemblée Générale [...]

Lire la suite