La communication en transition : provoquons le désir de changement

Publié le par chez APACOM. Modifié le

En fin de semaine dernière avaient lieu les États Généraux de la Communication (portés par la Filière Communication), point d’étape nécessaire pour échanger autour de l’impact de nos métiers sur la consommation et tenter de davantage « faire ensemble » : communiquer, évoluer vers plus d’utilité et une société plus responsable.
Au lendemain de ce grand rendez-vous national, il nous est apparu essentiel de vous apporter des éclaircissements, en revenant sur les actualités des derniers mois et notre forte mobilisation en région. Depuis juin, nous avons longuement réfléchi, contribué et interrogé le lien entre publicité / communication et transition écologique. Au centre des débats, une question majeure : faut-il légiférer ou non le secteur de la publicité (et son industrie) pour appuyer la transition écologique ?

Retour sur #EGCOM2020 : Mercedes Erra (Filière Communication) et Franck Gervais (Union des marques) ont lancé les Etats Généraux de la Communication pour faire évoluer la communication et transformer le monde

L’APACOM agit et s’engage EN RÉGION

L’APACOM et sa commission Com’avenir – laboratoire du changement –
interrogent nos métiers et toute notre dynamique association depuis plus de 15 ans

Au départ, une évidence : la publicité joue sur nos représentations. Est-elle, dans sa forme actuelle, compatible avec l’indispensable transition écologique à mettre en œuvre ? Est-elle capable d’opérer par elle-même le tournant nécessaire à l’avènement d’une nouvelle économie ou doit-elle être encadrée par des lois ? L’APACOM est engagée pour une communication responsable depuis de nombreuses années comme le rappelle Céline Réveillac, pilote de la commission Com’avenir : « Depuis 2004, nous sensibilisons nos adhérents, nous avons élaboré une charte d’engagement, piloté l’évaluation AFAQ 26000, co-élaboré le  Guide d’évaluation AFAQ 26000 à l’usage des métiers de la communication (2014) ou encore mis en place des sessions de formation ». L’an dernier, notre association a inscrit dans ses statuts (au travers de l’article 4) la volonté d’encourager un impact sociétal et environnemental positif et significatif dans ses actions. L’enjeu étant de promouvoir les valeurs de développement durable et encourager, encore plus fortement, les pratiques responsables qui influent sur les métiers de la communication.
Aujourd’hui, l’APACOM prend part aux nombreux débats qui animent le secteur de la communication : « Le chemin vers une communication-consommation responsable croisera nécessairement celui du changement. Il s’agit, dès aujourd’hui, de comprendre “comment ça bouge ?” et de mieux appréhender la société, pour pouvoir la relater et relayer ses messages. Pour réussir ce changement, le dialogue me paraît essentiel : mutualiser avec notre fédération régionale Réseaux Com’ Nouvelle-Aquitaine, co-construire et porter nos engagements auprès de la Filière Communication ; mais aussi veiller, capter d’autres voix dissidentes, autant de dynamiques qui enrichissent le débat. Je reste persuadé que nous devons, nous professionnels de la communication, croire en un processus d’amélioration continu : il est temps de nous adapter, de faire évoluer nos métiers comme notre fonction. » débute Nicolas Chabrier, président de l’APACOM.

publicité et transition écologique au centre des débats

Ce printemps, un rapport « Publicité et transition écologique » commandé par le Ministère de l’Écologie a été publié. Dans le même temps, une proposition de loi a été déposée pour « faire de la publicité un levier au service de la transition écologique et de la sobriété et pour réduire les incitations à la surconsommation ». Les réactions ne se sont pas fait attendre !
Qu’en est-il de notre association ? L’APACOM, sans être pour autant un syndicat professionnel, veille, s’oppose parfois, soutient souvent… en occupant une place de choix dans le débat public. Loin de toute idéologie, notre collectif de plus de 550 adhérents se doit, en effet, de rester connecté aux actualités et enjeux de nos métiers.

contribution apacom pour
faire de la publicité un levier
au service de la transition écologique

Tribunes / Contre-Tribunes : au fil des prises de position

  • Fin août, le conseil d’éthique publicitaire rendait un avis « Publicité et nouvelles censures » pour s’opposer à la régulation environnementale des messages des annonceurs.
  • Mi-septembre, une tribune, intitulée « Il est devenu urgent de réguler la publicité » et parue dans le Monde, était signée par des responsables d’associations, d’ONG et des communicants.
  • Début octobre, une tribune « Avant d’interdire » a été publiée dans le JDD et relayée dans la presse à l’initiative de la Filière Com (dont est membre l’APACOM), l’AACC et l’Union des marques pour défendre l’idée que « la publicité veut pouvoir faire son travail pour la transition écologique ».
  • Enfin, le 16 octobre dernier, la « Tribune des 52 » publiée par CBNews, pointait le nécessaire besoin de légiférer le secteur de l’industrie publicitaire pour l’encourager à se transformer.

En lisant la presse de ces derniers mois, Nicolas Chabrier souligne l’intérêt d’avancer collectivement  : « Depuis juin, l’APACOM (via son Collège Agences) a souhaité rejoindre la Filière Communication pour être au fait des enjeux nationaux, valoriser nos actions en région et porter la voix des communicants de Nouvelle-Aquitaine : agir en solidarité et travailler ensemble à la construction d’un meilleur avenir.»

Partenaires des Etats Généraux de la Communication – #EGCom2020


N.CHABRIER rappelle ici, que le changement, c’est bien d’en parler, c’est mieux de l’initier… « Changer de modèles sans pour autant compromettre l’équilibre de toute une filière, n’est pas une équation facile. D’ailleurs, je ne dis pas que c’est toujours très simple, mais c’est un vrai travail de nuances et de compréhension mutuelle. Toutefois, il n’en tient qu’à nous de vouloir co-construire et évoluer pour enfin agir en responsabilité ! Aujourd’hui, nous sommes toutes et tous invité-e-s à changer de regard, tenir compte des contraintes de chacun, s’engager pour agir vraiment.». 

Photo by Markus Spiske on Unsplash

POURSUIVONS LE MOUVEMENT

Alors, faut-il légiférer ou non le secteur de la publicité pour appuyer la transition écologique ?
« Pour nous, il s’agirait davantage de privilégier la régulation ou l’auto-régulation efficace pour répondre à une urgence collective et encourager l’éco-conception. Appliquer un droit souple et des règles partagées au service « d’une science molle »… La communication doit accompagner les publics vers un changement d’usages. » répond Nicolas Chabrier.

contribution apacom
ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA COMMUNICATION
thème 1 : communication – consommation
vers une société plus responsable

À la suite des différents tribunes et de ces États Généraux, les discussions semblent désormais possibles et le débat ouvert à l’ensemble de la profession. Il s’agit désormais de dépasser les prises de paroles et d’envisager l’action. À nous aussi de rendre désirable le changement et de précipiter la transition écologique : envisager d’autres imaginaires dans un élan partagé qui embarque les marques, les annonceurs, les agences et les médias : communiquer pour accompagner la relance et soutenir l’écologie humaine. Il nous faut agir sans attendre, à suivre !

Sophie Cabanes-Lhote pour la Commission Com’avenir
avec la complicité de Nicolas Chabrier

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

CEVA lance sa bibliothèque digitale avec TBWA Compact

  Septième groupe pharmaceutique vétérinaire au monde, Ceva a choisi de confier sa bibliothèque digitale [...]

Lire la suite

Instagram lance l’achat de produits sans quitter l’application !

Ça y est, ils l’ont fait ! Instagram permet dorénavant à ses utilisateurs d’acheter des produits [...]

Lire la suite

LABL.eu : une com’ en toute transparence

Une mode équitable et durable : voici le défi que se sont lancés deux jeunes [...]

Lire la suite