L’APACOM REJOINT LA FILIÈRE COMMUNICATION

Publié le par chez APACOM. Modifié le
@Desailly Mercedes ERRA, fondatrice de BETC, présidente exécutive d’Havas Worldwide, vice-présidente de la Filière Communication et présidente de l’association pour les actions de la Filière

L’APACOM est très heureuse de compter parmi les premières associations régionales de communicants à rejoindre la « Filière Communication », une structure nationale destinée à défendre et valoriser nos métiers. Mercedes Erra, sa Vice-Présidente, aime la décrire comme un collectif de communicants.es fort, capable de soutenir les actions et initiatives qui promeuvent la valeur ajoutée, économique et sociale, de la communication, quelles qu’elles soient et où qu’elles se trouvent.

Constituée récemment sous forme d’une simple association, la « Filière communication » a été, à l’origine, créée par l’État et souhaitée par  Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Économie, pour reconnaître le poids économique de notre secteur et créer un lieu d’échange entre les acteurs de la profession et les pouvoirs publics. La logique était de créer des filières, habituellement réservées à l’industrie, ,au sein du vaste secteur des services, devenu prépondérant dans l’économie française.  Celle consacrée à la communication a vu le jour le 21 février 2017. 

En véritable solution collective, cette fédération du monde de la communication se veut ouverte à toutes et tous, ainsi qu’à tous les parcours d’experts, dans une logique de réflexion commune pour défendre nos métiers et faire émerger des pratiques vertueuses. La Filière communication se  veut composée d’agences (c’est d’ailleurs le Collège Agences qui y siège pour l’APACOM), ou d’acteurs qui tirent la majeure partie de leurs revenus d’actions de communication élaborées pour le compte de tiers, mais elle implique une réelle collaboration avec les annonceurs et travaille déjà pour cela main dans la main avec l’Union des Marques. 

Enfin, la Filière évolue en lien avec le Ministère de l’Économie qui l’a créée et sous la tutelle du Ministère de la Culture. Les temps forts de débat des États généraux de la Communication à venir autour des enjeux de la Filière Communication se tiendront probablement  à Bercy. Le monde de la communication se réjouit que la Filière soit l’occasion de porter sur le secteur un regard économique, celui de sa  contribution à la santé et à la dynamique des entreprises du pays, et ce regard est important à la veille de la relance post-COVID19. 

« Il est pour moi très important que les acteurs régionaux de la communication, proches des enjeux économiques et sociaux des territoires, trouvent leur place dans la Filière Communication » – Mercedes ERRA

SES MISSIONS

Aujourd’hui, les acteurs de la communication sont dépendants de leurs clients. Instaurer les conditions d’une positivité de la relation est donc primordial. Soutenue par un partenariat avec l’Union des marques, la Filière permet aux femmes et aux hommes de communication, de dialoguer, prendre en main le destin de leur Filière, mais aussi d’être représentés. Mercedes Erra souhaite que la « Filière communication » agisse comme un label qui renforce nos positions et actions de terrain.

La Filière Communication s’est donnée de grands objectifs  : 

  • Faire collectif : agir tous ensemble, en bonne intelligence et avec une bonne entente.
  • Éclairer l’apport et le rôle de la Communication dans l’économie, l’emploi et la société par la création d’un Observatoire. Il s’agit d’objectiver le rôle et le poids de la communication dans l’économie, et de pallier le manque de culture autour de la communication, de ses activités et de ses métiers, afin de mieux les défendre à l’aide de données actualisées et rendues publiques. 
  • Fédérer toutes les parties prenantes des métiers de la communication pour engager une réflexion commune autour des enjeux d’avenir et des lignes de conduite à adopter pour accompagner la bonne transformation du monde. 
Signature du contrat de Filière en février 2017

La Filière souhaite également réunir Paris et les régions, le but étant de travailler ensemble et d’accompagner les différentes actions lancées autour de la promotion de nos métiers.

La Filière s’attelle à faire émerger son utilité dans le monde d’aujourd’hui, forte de l’idée que la communication doit être porteuse de sens, et que ce sens est et sera un élément de plus en plus essentiel dans le triptyque économie, écologie et social. Elle souhaite, par ses métiers, contribuer à un monde meilleur, plus éthique, tout en soutenant une économie responsable… qui passera nécessairement par une autre manière de consommer. Sur ces sujets, la Filière aura elle-même besoin de communiquer et d’initier une pédagogie de ce qu’elle peut et sait faire. 

Avec la crise de confiance et d’activité qui impacte le secteur de la communication, il est plus qu’essentiel que les communicants restent optimistes, agissent en solidarité et travaillent ensemble à la construction d’un meilleur à venir / avenir. 

Marie Chappaz et Marie Dubois
En collaboration avec Nicolas Chabrier

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Le challenge de la pub à l’IUT Bordeaux Montaigne

  13 IUT, 14 propositions, 1 équipe gagnante : le challenge de la pub,  concours [...]

Lire la suite

#JAO 2019 : journée 100 % agences !

Invitation à partager une journée dédiée à la “transformation créative” Et de 9 ! L’Association [...]

Lire la suite

Dans les coulisses de l’exposition “La face cachée de la Une”

Le conservateur Yohann Bourion nous livre les secrets de l’exposition “La Face Cachée de la [...]

Lire la suite