L’adieu à un grand de la communication

Publié le par chez APACOM. Modifié le

James Trijean, Président d’Honneur de l’APACOM, nous a quittés en cette fin avril, à l’âge de 81 ans. Chantal Carrère-Cuny, qui l’a bien connu, a souhaité lui adresser cette lettre ouverte.

Mon cher James,

Il y a une quinzaine d’années, tu m’avais invitée à déjeuner dans votre jolie maison de Bruges et, tout de go, entre la poire et le fromage, tu m’avais demandé si j’accepterais de dire quelques mots lors de tes obsèques.

À la fois sidérée et très mal à l’aise, j’avais bien sûr acquiescé !

Pour toi, il était naturel d’aborder le sujet de ta disparition future, en toute transparence.

Le grand communicant que tu étais aimait que, quel que soit l’événement, tout soit prévu, anticipé, bordé.

Je n’ai donc pas été surprise lorsque ton fils Stéphane m’a dit que tu avais préparé avec soin tes obsèques ! Par véritable gentillesse, j’en suis persuadée, pour que l’organisation ne vienne pas trop peser sur ta famille, mais aussi, pour que rien ne soit laissé au hasard.

Mon nom figurait d’ailleurs dans tes notes pour que, le jour venu, je vienne tenir ma promesse, ce que je fais aujourd’hui avec tristesse et nostalgie.

Avec ta chère et formidable Marie-Claude, tu fais partie des quelques personnes qui m’ont accueillie à Bordeaux, toute jeune professionnelle arrivée fraiche émoulue de Paris.

Ta gentillesse était omniprésente. D’ailleurs elle fait partie des nombreux qualificatifs chaleureux que l’on trouve sur Facebook à l’annonce de ton grand départ et qui décrivent l’homme que tu étais :

Un grand monsieur, un mec bien, un humaniste, un professeur attentif, toujours prêt à aider les jeunes, engagé dans le monde associatif, il savait valoriser les talents, il était toujours bienveillant…

et partout ce leitmotiv « C’était un grand de la communication » !

Car la communication occupait une place importante dans ta vie.

Tu avais fait tes armes pendant plusieurs années dans le prestigieux groupe Publicis où tu avais pris la tête du département des Relations extérieures.

Tu étais revenu Bordeaux, où tu avais fait tes études de droit, pour devenir le Directeur de la Communication du Port Autonome. Un poste compliqué où, pendant plus de 20 ans,  tu as fait merveille en stratège avisé, en tacticien redoutable, en habile diplomate qui connaissait remarquablement tous les rouages économiques, politiques et médiatiques de la région.

Mais c’est aussi dans l’associatif que tu t’es révélé.

Non content d’avoir fondé l’AFREP Aquitaine, bureau régional de l’Association Française de Relations publiques, tu as, quelques années plus tard, encouragé la création de l’APACOM car tu étais convaincu de la nécessité d’anticiper l’évolution de nos métiers.

La création en 1979 du Club de la presse de Bordeaux ne t’est pas étrangère. Tu y as œuvré sans cesse aux côtés de ton compère et ami, Pierre Cherruau, qui en fut le fondateur et le président, tandis que, de ton côté, tu étais élu au sein du Bureau pour représenter les communicants.

L’un de tes grands rêves était de créer un Centre de presse et de communication, comme il en existe un à Nantes. Tu y es presque arrivé lorsque l’APACOM et le Club de la Presse se sont retrouvés tous deux accueillis par la Mairie au sein de l’immeuble de la rue des Capérans !

Voilà cher James ce qui me revient en mémoire à l’heure de te dire au revoir.

Je tiens à te remercier personnellement pour l’aide et l’écoute que tu m’as toujours accordées, au moment où je créais l’agence Passerelles ou lorsque l’on m’a confié la 1ère présidence de l’APACOM.

Tes conseils avisés et bienveillants m’ont toujours été très précieux.

Je suis heureuse pour toi de savoir que tu as enfin pu rejoindre, là-haut, ton âme sœur, ta chère Marie-Claude, après une si longue séparation…

Je vous embrasse fort tous les deux, avec toute mon amitié.

Chantal Carrère-Cuny

Past présidente de l’APACOM

 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Discussion

  1. Gross Alain GROSS Alain

    Merci Chantal pour ton témoignage et ces mots justes…

Vous aimerez aussi

TOUR D’HORIZON DES NOUVEAUX ADHÉRENTS : Clara LAPEYRE

En hypoglycémie ? Le portait de Clara LAPEYRE que nous vous proposons de découvrir cette semaine [...]

Lire la suite
APACOM

CMB : M&S présent au MIPIM de Cannes pour la Société du Grand paris

Pour la troisième année consécutive le cabinet bordelais de communication CMB : mutations & stratégies créé [...]

Lire la suite
APACOM

Bordeaux rayonne sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui prioritaires dans une stratégie de communication et peuvent s’avérer très [...]

Lire la suite