Snapchat : nouveau canal de référence pour les marques ?

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Avec plus de 100 millions d’utilisateurs quotidiens, le réseau social de l’instantané ne cesse de prendre de l’ampleur et s’est imposé comme une référence en terme de communication chez les marques.

Snapchat

L’application de partage de photos et vidéos a bien évolué depuis sa création en 2011. Valorisée aujourd’hui à 16 milliards de dollars, l’entreprise a su disrupter les codes de la communication traditionnelle.

Surfant sur la tendance du « picture marketing », certaines marques comme Taco Bell ou encore Mc Donalds se sont emparés du phénomène et ont décidé d’axer leur stratégie sur ce nouveau canal de communication.

Quelle utilité en tirer de l’application pour les marques ? Quelles sont ces forces et faiblesses ?

Ses atouts 

Une cible privilégiée

86% des utilisateurs de Snapchat ont entre 13 et 34 ans. Une véritable aubaine pour les marques qui ont du mal à toucher cette cible via les canaux plus traditionnels.

Visibilité, engagement et créativité

Snapchat offre une visibilité et une capacité d’engagement non négligeable. Depuis son lancement, c’est près de 800 millions de « snaps » qui ont été envoyés individuellement chaque jour. Et plus d’un milliard ont été visibles sous forme de « Story ». Le réseau social est centré sur l’image, ce qui permet aux marques de profiter d’un canal décalé et éphémère, leur permettant une communication plus décomplexée.

De plus, Snapchat s’inscrit dans un marketing choisi et non subi, ce qui renforce l’engagement et la proximité des marques auprès leur cible.

Communiquer auprès des jeunes est une stratégie complexe. Pour les attirer, la marque doit être créative et utiliser toutes les possibilités qui s’offrent à elle (opération de couponing, jeux concours, teasing de nouveaux produits, évènementiels, etc…)

Les Filtres

La création de filtres personnalisés, géolocalisés et de selfies sponsorisés permet aux marques de s’inscrire dans un nouvel univers de communication. L’exemple le plus parlant est celui de McDonald’s qui fut l’une des premières marques à mettre en place ses propres filtres, permettant aux clients d’agrémenter leurs selfies avec des cornets de frites, d’hamburgers ou de slogans. En un sens, c’est désormais l’utilisateur qui devient créateur de contenu pour la marque. Une démarche qui s’inscrit dans une logique de création d’UGBC (User Generated Brand Content).

Ses faiblesses

La construction d’une audience

Il est difficile pour une marque de se créer une audience sur Snapchat. Les snaps ne sont visibles que par les personnes qui vous suivent. De ce fait, si la marque ne communique pas sa présence sur l’application via les autres canaux de communications, les clients ne pourront pas savoir que la marque est active sur ce réseau social.

Sa cible

Si l’application est axée principalement pour les générations Y et Z (13-35 ans), elle délaisse cependant, les cibles seniors. Si votre entreprise a pour cœur de cible les CSP +, âgés de 40 à 55 ans, vous ne pourrez pas l’atteindre via Snapchat.

Absence d’outils d’analyse des données et d’options de partage

Comparé à Facebook et ses outils d’analyses des pages, Snapchat ne dispose pas d’outils de statistiques. Il est donc difficile pour les marques de mesurer les retombées d’une campagne ou de suivre l’évolution de sa communauté. Les seules données exploitables sont le nombre de vues des stories et des screenshots.

De plus, Il n’y a aucune possibilité de partage, de like ou de commentaires. Les marques doivent alors penser cross canal et proposer des hashtags pour suivre les retombées sur les autres réseaux sociaux et encourager les utilisateurs à partager les snaps en dehors de l’application.

Vous l’aurez compris, Snapchat peut devenir un outil indispensable et incontournable pour les marques qui axent aujourd’hui leur stratégie sur la relation client.

Cependant, il faut prendre ce nouveau canal avec des pincettes et utiliser les codes propres à l’application, au risque de voir sa stratégie client tomber à l’eau.

Maxime Lavandier

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Discussion

  1. Safia Bedreddine

    Bonjour,

    Juste pour vous dire que votre article est très intéressant !
    Je rédige mon mémoire de licence et il concerne la mise en place d’un jeu concours Snapchat et votre article m’a beaucoup aidé !

    Bonne continuation.

    Safia.

    • apacom

      Merci pour le compliment et l’intérêt que vous portez aux articles de l’APACOM.

Vous aimerez aussi

APACOM

Invitation au voyage avec Le Mystère Guiraud

Château Guiraud présentait en février 2014 le Millésime 2011, 1er millésime créé avec un vignoble [...]

Lire la suite

Cultura : une rentrée pas comme les autres

Alors que les grands de la distribution combattent pour le pouvoir d’achat, Cultura, le n°1 [...]

Lire la suite
APACOM

Des métiers de passion, avant tout !

Concepteur-rédacteur, rédacteur publicitaire, rédacteur web, rédacteur journalistique ou rédacteur tout simplement… Drôle d’amalgame, n’en déplaise ! [...]

Lire la suite