Une agence, un style : Agence Ho5

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Cette semaine, nous nous intéressons à l’actualité d’une agence du réseau APACOM 64 : l’agence Ho5, située à Anglet. Ho5 revendique un style singulier, celui du “marketing heureux”. Virginie Gonzalez, directrice de l’agence, nous présente celle-ci au détour de quelques questions.

Quel est l’ADN de votre agence ?

Je dirais l’écoute des peurs, frustrations et autres vulnérabilités des donneurs d’ordre qui se cachent derrière chaque demande et qui conditionnent l’innovation et la créativité des stratégies qui nous sont demandées. Pour être exceptionnel, il faut commencer par lever les freins et toucher au plein potentiel humain qui se cache derrière chaque idée.

Il y a une part d’intuition derrière chaque idée de nos clients. L’idée au départ, et c’est pour cela que l’on vient nous voir, n’est qu’un diamant brut. Tailler ce diamant, c’est permettre à cette intuition de s’exprimer vraiment. C’est quand on touche à cette magie dans le cœur créatif de notre client que la relation et les résultats basculent. Les stratégies sur papier glacé ne viennent qu’après. C’est ce qui fait la réussite de projets et de collaborations inscrits dans la durée. Une fois levée la vulnérabilité, une fois que chacun se donne le droit de connecter à son intuition et son élan créatif, c’est là que l’on commence à s’amuser. La phase de stratégie marketing et communication est sans aucun doute l’une des plus amusantes phases du cycle de vie produit. C’est là qu’on peut se donner le droit de partir dans tous les sens car il n’y a pas de limite. Quand la joie est présente dans un projet comme le magazine « Inspirations » que nous avons créé pour et avec les équipes de Biarritz Tourisme, et que vous remportez un des Trophées de la Communication pour ce travail, on ne parle plus de projet mais d’aventure humaine. En terme de fidélisation client et d’épanouissement des équipes, vous ne trouverez pas mieux !

Quel est le style de votre agence ?

Une agence à taille humaine ; plutôt décontractée où la bonne humeur et le respect de chaque acteur règnent. Un modèle d’entreprise dite « libérée » ; c’est chez nous un écosystème libéré, fluide et laissant à chacun la liberté d’exprimer sa virtuosité et de construire son cadre de travail au service d’un projet commun. Nous avons d’ailleurs été Lauréat des Trophées des femmes de l’économie dans la catégorie Innovation sociale ; une véritable récompense collective !

Selon vos clients, quels sont vos principaux atouts ?

Ecouter, ressentir et traduire en langage marketing les messages abstraits et parfois confus qui viennent du cœur de nos clients. Remettre l’humain au centre et donner un vrai pourquoi à chaque projet. Aimer et s’aimer dans son travail. Ça rime à quoi de travailler si c’est pour le faire dans la douleur ? 

Pourriez-vous décrire votre agence en trois mots ?

Plutôt 5 mots, ce sont nos piliers fondateurs : Incarner des Valeurs, Mettre du Cœur, Libérer de l’Energie, Vivre du Rêve et Offrir des Sourires.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre chronique du marketing heureux ? 

Nos chroniques sont le fruit de nos 14 ans d’accompagnement stratégique en communication et marketing auprès d’entreprises de secteurs variés. Pour mieux aider nos clients, nos partenaires, les jeunes étudiants et toute personne à progresser dans ce domaine, nous avons décidé de dévoiler régulièrement les secrets de ce que nous appelons le « marketing heureux » au travers de chroniques régulières.

Ces pépites du marketing, ce sont des conseils pour aider les dirigeants à faire de leur marque une marque inspirante, profitable et dans laquelle l’humain s’épanouit.

Un savant mélange de théorie, de pratique, de chiffres et de cœur pour que la magie opère et que les résultats soient au rendez-vous!

Quel rôle ce marketing peut-il JOUER dans un monde post-crise sanitaire ?

Le confinement et le Covid19 ont ramené l’humain au centre de tous les débats. Soit vous craignez pour votre survie et vous faites le choix de la non mort, ce qui aboutit dans la plupart des cas à des comportements limitants. Soit vous faites le choix du sens et de la véritable raison d’être de ce que vous êtes en train de vivre. Vous commencez alors à vous poser de vraies questions de sens, tout cela dans le but de vous donner pleinement les moyens de construire votre monde tel que vous l’avez désiré.

Durant le confinement, nous avons tous vécu l’un ou l’autre ou un mélange des deux. Et dans la majorité des cas, cette introspection a mené à des choix sans concession. Si vous vous adressez à nous, c’est que vous cherchez une compétence que vous n’avez pas. Il est nécessaire de voir toujours au-delà du projet car la plupart de nos clients ne voient que la pointe de l’iceberg du potentiel qu’il représente. Mettre notre savoir au service de nos clients, c’est voir au-delà des projets et planter dans leur tête des graines pour éveiller un potentiel humain et commercial qu’ils ne soupçonnaient pas. Cela passe bien évidement par des techniques marketing, mais aussi par l’éveil d’un potentiel de créativité et d’expression des individus et des groupes qui leur sont rattachés. On a hélas trop vite fait d’oublier l’immense potentiel humain que recèle chaque projet, chaque entreprise, chaque réseau.

Et maintenant, nous sommes de retour dans un monde « normal » qui ne sera plus jamais le même. Il suffit de regarder les indicateurs économiques et les marchés financiers pour s’en convaincre. L’effet du confinement sur la santé de nos entreprises va être brutal. Seuls survivront ceux qui sauront mieux communiquer, mieux marketer, trouver des clients. Les opportunités, qui se feront rares, existeront pour ceux qui sauront les trouver. S’il y a un moment dans l’histoire d’une entreprise où il faut avoir le courage d’investir, c’est maintenant. Le seul investissement à court terme dont le ROI est mesurable à court terme, c’est le marketing et la communication. Qui plus est, dans un contexte hautement anxiogène et incertain où tout est peur pour l’avenir, si vous savez communiquer du sens, de la joie et du cœur à des âmes meurtries, vos affaires se porteront bien, vos équipes se porteront bien, et en plus de survivre, vous serez des personnes réalisées.

Propos recueillis par Marie Chappaz

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Le marché de la publicité vidéo sur internet continue de s’accroître !

AdVideum, régie vidéo multi-écrans, a publié son baromètre vidéo de la publicité pour le troisième [...]

Lire la suite
APACOM

Retour sur la #digizone de Vinexpo avec Louise Hurren

Il y a quelques jours nous écrivions un article sur Vinexpo 2015 dans le but [...]

Lire la suite

Communication à l’international : la stratégie gagnante de la Cité du Vin

Bordelais ou non, rares sont ceux qui n’ont jamais entendu parler de la Cité du [...]

Lire la suite