Le blog d’Empreintes garde le cap

La prochaine édition d’Empreintes, le Forum International de la Marque,  se déroulera en 2013. Cet événement emblématique de Bordeaux qui se déroule tous les deux ans a souhaité garder le contact avec son public via un blog du même nom.  Conçu et animé par l’agence de communication corporate bordelaise Banc Public le blog Empreintes garde ainsi le cap.
Axé principalement autour de la problématique des
marques, on y retrouve des articles complets sur les tendances, l’actualité et le monde des marques.

Au sommaire en ce moment:

  • La satisfaction client ne dépend plus uniquement du produit ;
  • Le déclin de Sony et de Nokia ;
  • Le marché des licences s’axe sur les enfants mais aussi sur les adultes ;
  • Le phénomène de la géolocalisation plébiscité par les consommateurs ;

Le blog ne se veut pas seulement un outil d’information mais sert également de portail communautaire à tous ceux qui veulent analyser ou contribuer à l’anticipation de grands mouvements de fond. Empreintes poursuit également un rôle d’Observatoire des Marques avec des analyses et des opinions de ceux qui font les marques.

Vous pouvez si vous le souhaitez participer à la vie de ce blog et publier vos articles en les adressant à l’adresse suivante : contact@empreintes-leblog.com.

 

Julien Callaou

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

WhatsApp fête ses 10 ans !

Joyeux anniversaire WhatsApp ! Le 24 février dernier, Whatsapp fêtait ses 10 ans ! Et oui, [...]

Lire la suite
APACOM

2015 sera jaune et turquoise pour Citron Pressé

Nouvelle identité graphique pour Citron Pressé Pour symboliser la capacité de l’agence à innover, la [...]

Lire la suite

#MâleInformé, la campagne au top de l’Espace Santé Bordeaux

La com’, c’est un milieu de filles, c’est vrai. Mais les femmes n’ont pas le [...]

Lire la suite