Le mécénat de compétences, une autre façon d’apporter son savoir-faire au bénéfice de l’intérêt général

Publié le par chez APACOM. Modifié le

L’APACOM s’associe au programme Pro Bono Lab, spécialiste du bénévolat et du mécénat de compétences depuis plus de 10 ans, pour façonner un monde plus inclusif et plus durable autour des 17 ODD (Objectifs de Développement Durable) de l’ONU.

Notre tissu associatif a des besoins en compétences et notre territoire regorge de professionnels de tout bord. L’objectif, faire matcher les besoins en compétences, notamment autour des métiers de la communication.

Le mécénat de compétences, qu’est-ce que c’est?

Par définition, le mécénat est “le soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire à une œuvre ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un intérêt général, s’étendant aux champs de la culture, de la solidarité et de l’environnement”. Il se traduit par le versement d’un don (en numéraire, en nature ou en compétence) à un organisme pour soutenir une œuvre d’intérêt général.

Focus sur le mécénat de compétences

Le mécénat de compétences est une forme de mécénat en nature qui consiste à mettre gracieusement à disposition d’une association des collaborateurs d’entreprise, sur leur temps de travail, pour apporter à ces dernières des compétences métiers ou transversales.

Le pro bono répond à d’autres besoins que ceux des structures accompagnées. C’est une démarche gagnant-gagnant bénéfique pour toutes les parties prenantes qui l’exercent, et notamment pour les entreprises, en matière de marque employeur et de communication interne. Elle permet de répondre aux enjeux actuels des collaborateurs (plus forts que jamais dans un contexte de crises multiples) de sens dans leur travail, sentiment d’appartenance, stimulation des équipes, valorisation des compétences, participation à une expérience collective, etc.

Pour autant, si nous sommes convaincus que le mécénat de compétences est un moyen pour les entreprises de résoudre des problématiques internes, il est essentiel de garder à l’esprit que cette démarche, et plus largement le pro bono*, est avant tout un dispositif d’intérêt général dont l’objectif est de répondre aux besoins de structures qui œuvrent chaque jour pour le bien public. Il ne s’agit donc pas de détourner ce dispositif pour répondre avant tout à des enjeux internes propres à une entreprise, mais de l’utiliser pour sa finalité première : soutenir des associations et créer du lien avec elles au profit de l’intérêt général et plus largement de la cohésion sociale. Alors, le mécénat de compétences et le pro bono deviennent un réel levier de développement des structures de l’ESS et de dynamiques territoriales.

Le mécénat de compétences en France : une tendance croissante

  • 20% des entreprises mécènes en France proposent à leurs collaborateurs de mettre leurs compétences au service de causes d’intérêt général (baromètre du mécénat d’entreprises 2018, Admical / CSA) ; c’est 9 points de plus depuis 2016.
  • 61% des actifs français ont déjà fait du pro bono ou sont intéressés.
  • 25% souhaiteraient faire du pro bono sur leur temps de travail.

Si le mécénat financier est aujourd’hui assez connu par les entreprises, l’enjeu d’information et de sensibilisation autour du mécénat et du bénévolat de compétences est encore fort. Il est notamment essentiel de rappeler qu’ils peuvent prendre de multiples formes, notamment sur des temps très courts (2h, une demi-journée) et mobiliser aussi bien des compétences techniques/métiers que des soft-skills. Les intermédiaires tels que Pro Bono Lab ont le rôle de porter ce plaidoyer, mais le message le plus fort est celui porté par les entreprises qui le pratiquent et qui en sont les véritables ambassadrices.

pro bono = «pour le bien public», désigne lengagement volontaire de personnes qui mettent leurs compétences professionnelles à titre gratuit ou quasi-gratuit auservicedune personne physique oumorale quina pasles moyens dy accéder et/ou qui poursuit un but social. En France, ce terme regroupe le mécénat de compétences et le bénévolat de compétences.

 

Marjorie Perez – Directrice Sud-Ouest Pro Bono Lab

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

L’intelligence artificielle bientôt au menu de vos plans de communication ?

L’intelligence artificielle ne fait pas (encore) vraiment partie de l’arsenal des outils au service des [...]

Lire la suite

Tour d’horizon des nouveaux adhérents – Laurie Tessier

Ce mardi, nous vous présentons Laurie Tessier, marketing manager chez Digitall Conseil, qui vient de [...]

Lire la suite

Aéroport de Bordeaux : un envol 2014 riche en projets

Belle année en cours pour l’aéroport de Bordeaux. Sponsor du skipper bordelais Clément Salzes pour [...]

Lire la suite