TOUR D’HORIZON DES NOUVEAUX ADHÉRENTS : CORALIE UHA-MIELLIN

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Coralie a développé ses talents d’oratrice dès son plus jeune âge. Elle arrive à Paris à 18 ans pour entamer ses études à Sciences Po et développe un goût pour la communication au fil d’un parcours généraliste et d’une année d’échange à l’université de Miami. Coralie trouve sa passion dans les histoires humaines qui se cachent derrière les projets et les marques. Découvrez le portrait de Coralie, devenue indépendante et prête a relever ses défis… 

Racontez-nous votre parcours…

Photo de CoralieJe suis originaire d’une petite ville en Moselle à la frontière allemande. J’ai grandi dans une famille d’origine polonaise et italienne : j’ai très vite su développer mes talents d’oratrice pour me faire entendre ! J’ai posé mes valises à Paris à 18 ans pour commencer mes études à Sciences Po. Après trois premières années généralistes et une année d’échange à l’université de Miami, je me suis naturellement orientée vers le master communication de Sciences Po. Puis, mon diplôme en poche, j’ai très vite enchaîné les expériences au sein de différentes agences de publicité parisiennes (BETC, Publicis, Wunderman). J’ai ensuite rejoint l’agence Parties Prenantes en tant que consultante en communication corporate et institutionnelle.

En 2022, après près de 10 ans en agence de communication, je choisis de quitter Paris pour une nouvelle vie à Bordeaux. 
C’est à ce moment que je décide de lancer mon activité d’indépendante en créant Veramente, mon agence de conseil en stratégies de communication.

Qu’est ce qui vous passionne dans la comMUNICATION ?

J’aime raconter des histoires, des vraies ! Ce qui me passionne, ce sont les gens derrière les projets, les histoires de vies derrière les marques, les relations humaines derrière les partenariats. J’aime écouter les autres, les aider à exprimer leur vérité. J’aime raconter la petite histoire dans la grande, les anecdotes, les traits de caractère. Parce que, quand on est vrai avec les autres, ils nous le rendent souvent.

Quel serait l’évènement marquant dans votre carrière de communicante ?

Sans hésiter la création de ma propre entreprise de communication, Veramente. C’est un vrai défi de se lancer en tant qu’indépendante sur un marché qui peut paraître complexe et saturé. Mais j’ai remarqué qu’en faisant ce métier avec le cœur et en étant fidèle à mes valeurs, je m’entoure de personnes qui me ressemblent et à qui j’apporte une vraie valeur ajoutée. Il y a de la place pour tout le monde dans ce milieu !

Comment envisagez-vous l’avenir des métiers de la communication / de votre métier ?

Je suis fascinée par les évolutions actuelles de nos métiers, et notamment par les bouleversements récents apportés par l’intelligence artificielle. J’observe tout cela de très près même si j’ai parfois du mal à suivre le rythme. Pour survivre, il faudra maîtriser ces outils et en faire des alliés et non des ennemis, pour se recentrer sur ce que nous faisons le mieux : comprendre les autres et faire confiance à notre intuition pour une communication plus vraie, plus humaine et plus utile. J’imagine un monde de la communication futur bien plus centré sur les gens, sur les relations humaines, sur les émotions : bref tout ce que l’IA ne sait pas (encore ?) faire.

 

Souhaitons la bienvenue à Coralie

Découvrez les portraits de nos nouveaux adhérents ! 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Logo du club

Lancement du Club des Indestructibles

Mercredi 15 mai, à l’Estrade à Bordeaux, s’est tenu le lancement tant attendu du Club [...]

Lire la suite

Interview Spot Festival 

Le SPOT Festival d’Arcachon est un événement annuel dédié aux films corporate. Prévu pour les [...]

Lire la suite

Portrait de candidate : Matilda Verney

Le Conseil d’Administration de l’Apacom, on a même envie d’en reprendre pour 2 ans ! [...]

Lire la suite