Un campus pour la com’

La première édition du Campus de la Communication avait réuni cet été plus de 200 communicants représentant 13 organisations professionnelles les 1er et 2 juillet à Paris, a été l’occasion d’affirmer la convergence des différents acteurs du secteur sur un socle de convictions communes quant à la communication et au métier de communicant. La communication, c’est un métier qui a des exigences qui doivent être respectées par le communicant et par l’entreprise, l’organisation ou l’institution.

Ces deux jours de réflexions et d’échanges sur les grandes évolutions et
les nouveaux enjeux de la communication ont mis une fois de plus en
lumière la valeur des métiers de la communication à travers trois ateliers :
« La crise de la communication : risques et opportunités », « La
communication low cost et last minute : indispensable ou superflue ? »,
« La communication : mesure et démesure ».

Des fiches métiers sont prévues à l’automne pour diffusion dans les écoles, auprès de Pôle Emploi, des ministères de l’Emploi, de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur. Pare ailleurs, les travaux seront poursuivis en fin d’année par un étude réalisée par Kantar Média, présentée au Press Club.

L’ensemble des synthèses et restitutions sont disponibles sur
www.campusdelacommunication.com

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Prochainement, le nouvel annuaire de l’APACOM !

L’Édition 2017/2018 de l’annuaire des professionnels de la communication est en préparation. Il sera à [...]

Lire la suite

Assemblée Générale : c’est parti pour 2020 !

L’Assemblée Générale annuelle de l’APACOM a été accueillie par Bordeaux Métropole le 30 janvier dernier. [...]

Lire la suite
APACOM

Le secours catholique en action pour combattre les préjugés

« Les chômeurs sont des glandeurs », « L’écologie est un truc de riche », « Les pauvres [...]

Lire la suite