Portrait de candidate : Aurore Vinzerich 

Publié le par chez APACOM. Modifié le

En 2023, 10 personnes sont candidates pour intégrer le Conseil d’Administration de l’APACOM. Parmi elles : Aurore Vinzerich. Voici son portrait.

Présentez-vous en quelques lignes : votre parcours et vos fonctions actuelles.

J’ai fondé Madame de la Com’ en 2017. C’est une agence de communication et de relations presse spécialisée dans l’accompagnement des start-up. Après 15 années de carrière de communicante bien remplie à Bordeaux et Paris, j’ai souhaité mettre mon agilité et mon réseau bien implanté au service de jeunes pousses pleines de créativité. Animée par le souhait de faire pétiller la notoriété d’entreprises talentueuses, j’anime également chaque semaine une chronique sur les start-up sur NOA France 3 et j’écris pour le média Frenchweb. En parallèle de ces activités, je donne des cours depuis une dizaine d’années dans des établissements comme SciencesPo, l’EFAP, l’ESP… et je suis Mentor dans des accélérateurs de la région.

 

Vous candidatez au poste d’administrateur⸱rice au sein de l’APACOM. Quelles sont les raisons de cet engagement ?

Cela fait une dizaine d’années maintenant que j’ai commencé à adhérer à l’APACOM. A cette époque, j’étais Directrice communication chez ConcoursMania et j’avais beaucoup apprécié participer au Club des DirCom. Les rencontres, les échanges. Tout était très stimulant…. et l’est toujours autant aujourd’hui sur chacun des événements et rendez-vous de l’association. Je souhaite désormais participer plus activement à cet écosystème très dynamique et contribuer à son rayonnement. Devenir administratrice est aussi un moyen d’intensifier les échanges avec ce réseau investi et bienveillant qui prône des valeurs qui me sont chères, mais aussi de contribuer à la visibilité de ses actions.

 

Quels sont les projets développés par l’APACOM (ou idées complémentaires) pour lesquels vous souhaitez apporter votre contribution ?

J’apprécie particulièrement les rendez-vous proposés par “Les Matins de l’APACOM”. Le format, les thématiques abordées, la qualité des interventions. L’ensemble est riche et répond bien aux sujets que j’affectionne. Cela m’intéresserait de m’investir sur ces temps forts en réfléchissant collectivement à de nouveaux sujets à aborder, et en ouvrant mon réseau.

 

Comment voyez-vous l’avenir de votre métier de communicant⸱e ?

C’est un métier aussi exigeant que passionnant. A la fois technique, mais aussi en mutation constante. Il faut faire une veille continue, ne jamais se reposer. Lire, beaucoup. Analyser, aussi. J’aime la stimulation intellectuelle qu’il apporte. La vision stratégique qu’il demande est vraiment capitale et doit prendre en compte les enjeux sociétaux. C’est aussi un métier de plus en plus technique, qui demande de la curiosité et une bonne capacité d’écoute et d’adaptation. Et pour finir, c’est un métier qui prend encore plus de sens lorsqu’il est partagé, aujourd’hui encore plus qu’hier.

 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Trambots, la startup qui facilite les transports en commun

Constatant que certaines tâches du quotidien (comme la peur de rater son tramway) pouvaient devenir [...]

Lire la suite

Vidéo DIY : à vos smartphones pour animer les réseaux sociaux !

Le dernier observatoire de la communication de l’APACOM montre que la vidéo, en tant que [...]

Lire la suite
APACOM

Les cinq évolutions de l’e-mail marketing en 2013

NP6, éditeur de solutions e-marketing a dressé les grandes tendances qui devraient impacter l’e-mail marketing en [...]

Lire la suite