Le secteur de la santé à la une des podcasts

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Un contenu audio numérique téléchargeable, que l’on peut écouter n’importe où et n’importe quand : le podcast est un support média de choix pour la diffusion de l’information sanitaire liée au Covid-19. Donner la parole aux soignants, informer de façon simple et ludique, répondre aux interrogations des Français…voilà les différents points auxquels répondent ces formats. Seraient-ils une opportunité de communication pour les structures médicales impliquées dans la crise sanitaire ? Quelques exemples, en particulier au CHU de Bordeaux.

Les podcasts ont su trouver leur public, notamment durant le confinement. Ils se déclinent sous tous les formats et sur une multitude de sujets : cinéma, cuisine, entrepreneuriat, culture, lecture, sciences, musique… la liste est longue ! Depuis quelques semaines, ce sont les séries de podcasts spéciales “Coronavirus” qui émergent. 

l’APPARITION DES PODCASTS “CORONAVIRUS” 

Avec le Covid-19 et les deux mois de confinement en France, les podcasts ont fait une place de choix à la santé et aux personnels soignants dans leurs panels de sujets. Les podcasts deviennent un nouveau moyen de donner la parole aux héros d’aujourd’hui. En voici quelques exemples :

France Inter et « Paroles de soignant.e.s »

France Inter a développé, depuis le 1er avril 2020, une série de podcasts « Paroles de soignant.e.s » composée d’épisodes au format court, d’une durée oscillant entre 3 et 5 min.

Les 33 épisodes laissent la parole à des médecins généralistes, dentistes, sages-femmes, urgentistes, psychologues de prison, travaillant sur des territoires différents, de Mayotte à l’Allier en passant par la Gironde et l’Ile-de-France. 

France Inter a fait le choix de promouvoir la diversité du corps médical français et de ses territoires. Ces podcasts permettent d’éclairer les auditeurs sur les différents besoins et problématiques du personnel soignant, selon les régions et les professions.

 

France Culture et « radiographies du coronavirus »

France Culture a aussi misé sur une série de podcasts spéciale Covid-19 nommée « Radiographies du coronavirus ».

Il n’est pas question ici de donner la parole aux soignants. France Culture communique sur l’actualité sanitaire via le format court du podcast. C’est une sorte de condensé de l’information, un mélange entre contenus originaux et émissions déjà diffusées par la radio. Ce format permet à chacun de venir chercher le sujet qui l’intéresse tout en s’informant rapidement et facilement avec les formats courts proposés.

20 Minutes et « Minutes Papillon »

Le journal 20 Minutes a quant à lui développé une série de podcasts traitant de tous les sujets liés au Coronavirus et au confinement, et pas uniquement la santé et le domaine médical. 

« Minutes Papillon » propose des sujets comme la scolarisation des enfants après le confinement, les questions des chefs d’entreprises en crise, le démantèlement des fausses informations sur le virus, ou encore comment surmonter la cohabitation, parfois difficile, avec son partenaire de confinement. Un panel de sujets permettant à chacun de trouver son bonheur.  

LE MONDE DE LA SANTÉ SAISIT L’OPPORTUNITÉ DE COMMUNIQUER : l’exemple du CHU de Bordeaux

Les podcasts santé mettent en lumière certaines structures comme les CHU, les hôpitaux, des centres médicaux ou des corps de métiers en particulier. Parce que le format du podcast est téléchargeable et qu’il peut être écouté partout et tout le temps, il est aussi possible de le diffuser et de le partager sur les réseaux sociaux. C’est cette opportunité de communication qu’a su saisir le domaine médical. L'”héroïsation” des soignants avec cette crise sanitaire se traduit aussi par une communication importante autour des structures médicales et des hôpitaux. 

L’épisode 13 de la série « Parole de Soignant.e.s » publié le 21 avril dernier se concentre sur Justine, urgentiste au CHU de Bordeaux. Ce podcast de 4 minutes présente la soignante en quelques secondes et lui laisse ensuite la parole. Au travers de ce podcast, la radio donne une voix à l’urgentiste pour délivrer son message, en adéquation avec les problématiques de son territoire et de son domaine d’expertise. 

La structure du CHU de Bordeaux n’est pas mentionnée dans le podcast, ni dans les autres de la série, car France Inter fait le choix d’attirer l’attention uniquement sur les soignants.

Représentant l’occasion de communiquer en s’associant au message de l’urgentiste, le compte Twitter, Linkedin et Facebook du CHU de Bordeaux ont donc tout naturellement relayé l’intégralité du podcast.

C’est pour nous un format très intéressant, il y a beaucoup de créativité. Ces formats audios « à la demande » où les auditeurs peuvent écouter sans contrainte de temps, des sujets qui les intéressent…c’est une écoute active, il faut s’impliquer. Ce sont des contenus qualitatifs. Nous partageons régulièrement des podcasts plutôt scientifiques sur les prises en charge, la prévention etc mais celui-ci a une dimension « humaniste » par rapport à la parole du soignant. Et dans le contexte, il correspondait à notre volonté de varier la ligne éditoriale pour faire « une pause » dans les informations et donner la parole à nos professionnels” nous explique Isabelle Balligandchargée de projets communication digitale pour le CHU de Bordeaux.

La parole des soignants a une vraie valeur et les podcast permettent d’en garder la trace. Dans quelques temps, lorsque nous voudrons regarder en arrière, pas sûr que l’on rembobine le fil des réseaux sociaux pour retrouver l’histoire de cette crise. Par contre, les podcasts resteront des récits vivants.” ajoute Julie Raude, directrice de la communication et de la culture pour le CHU.

La communication actuelle du CHU de Bordeaux n’est pas uniquement dans une dynamique de promotion mais également dans une dynamique de communication publique, en particulier face à une forte demande en informations des internautes. Pour l’équipe de communication du CHU, les mots d’ordres ont été transparence, adaptabilité et réactivité, c’est ce que précisent Caroline Péret, chargée de projets communication, responsable médias et Amandine Mariotto, chargée de la communication et de la presse. 

Cette crise sanitaire nous a obligés à repenser notre organisation et à nous recentrer sur une communication privilégiant la presse et les réseaux sociaux. Dès le départ, nous avons fait le choix de la transparence et avons ouvert grand nos portes aux médias. C’était un choix qui nous a permis d’instaurer plus encore des relations de confiance avec les journalistes et d’obtenir des retombées bien au-delà de notre région. Cette complémentarité entre actions presse de terrain et relais sur les réseaux sociaux nous a permis de rendre compte de la dynamique du CHU de Bordeaux, de rassurer le public et de valoriser les soignants.” 

“Nous avons toutes déjà vécu des crises au cours de nos différentes carrières professionnelles, mais celle-ci est particulière. Elle s’inscrit dans la durée… C’est un marathon ! Il faut faire preuve de réactivité et d’adaptabilité.”

Les podcasts mettant à l’honneur le personnel soignant au coeur de la crise sanitaire sont au centre d’un renouvellement des stratégies de communication du monde médical, des hôpitaux et CHU. À l’image de celui de Bordeaux, ces derniers ont opté pour une variation dans leur ligne éditoriale afin de se tourner vers une communication plus humaniste, à base de conseils pour le grand public et de valorisation des équipes mobilisées. 

Marie Chappaz

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

APACOM

L’importance du planneur stratégique

Le planneur stratégique est chargé de comprendre la marque et le consommateur afin d’orienter les [...]

Lire la suite

Orientation professionnelle : avantage aux pros du digital

Il n’y a jamais eu autant d’étudiants en communication, en management, en marketing, en graphisme [...]

Lire la suite
APACOM

Hémisphère Sud signe avec Inter Rhône

Spécialiste depuis près de 20 ans des relations presse du secteur du vin et de [...]

Lire la suite