TOUR D’HORIZON DES NOUVEAUX ADHÉRENTS : Estelle GENTILLEAU-MONY

Publié le par chez APACOM. Modifié le

Plongeons dans le portrait d’Estelle Gentilleau- Mony, une passionnée de communication politique qui trouve son épanouissement dans le partage de son savoir, de ses idées et de ses expériences.

Racontez nous votre parcours…

Deux mots sont le fil conducteur de mon parcours : parole et publics. Tout de suite après mon diplôme à l’IEP de Bordeaux, j’entre à France Bleu Gironde, d’abord à la rédaction, puis aux programmes quand me sont proposées deux émissions : celle sur la Culture et les spectacles (j’ai également été correspondante de France Musique pendant 5 ans) et celle sur le vin. Pendant ces quinze ans, j’ai vraiment adoré être sur le terrain à la rencontre des auditeurs et montrer notre territoire dans toute sa richesse. C’est aussi ce qui m’a motivé à faire de la politique mon métier. En parallèle de mon mandat de conseillère municipale à Bordeaux, j’ai développé une activité de coaching et de formation en communication politique en 2017. Là encore, il faut faire preuve de pédagogie et d’écoute avec des élus locaux, des députés et celles et ceux qui candidatent aux élections. C’est la partie adrénaline de mon métier ! Depuis quelques années, je me suis également engagée dans la formation initiale ; j’aime beaucoup l’idée de la transmission des professionnels aux futurs professionnels.

 

Qu’est-ce qui vous passionne dans la com’ ?

Je suis d’une nature très curieuse et j’adore écouter et apprendre. C’est ce qui me plaît dans la com’ : au-delà des outils et des techniques, c’est notre culture générale, notre capacité à comprendre les mécanismes de représentation et de conviction de nos cibles qui fait le sel de nos métiers. Pour cela, il faut sans cesse lire, écouter, rencontrer. Sur certaines campagnes électorales ou avec certains clients, j’ai dû travailler sur des sujets très pointus pour élaborer des stratégies de com’ ou de médiatraining. La vraie satisfaction, c’est de rendre limpide et efficient un message complexe.

 

Quel serait l’évènement marquant dans votre carrière de communicante ?

Les campagnes électorales ! Pendant quelques semaines, il faut être clairvoyant, réactif et créatif en étant en permanence sous adrénaline. J’ai fait l’expérience en 2022 d’être Social Media Manager pour un candidat à la Présidentielle. Une expérience incroyable et très formatrice. Avec mon équipe, nous étions constamment en vigilance pour éviter la crise ; j’avoue avoir eu quelques sueurs froides. J’ai hâte d’être aux prochaines campagnes municipales !

 

Comment envisagez vous l’avenir des métiers de la communication  ?

Nous devons affronter des enjeux climatiques, technologiques et sociaux. Dans le même temps, nous sommes submergés de nouvelles technologies, de nouveaux canaux de diffusion. Nous ne pouvons pas nous contenter de « faire de la com’ pour de la com’ ». Nos métiers ont de véritables impacts sur notre organisation sociale et sur nos habitudes de vie. C’est ce que j’enseigne à mes étudiants : nos actes, nos messages ont des conséquences et c’est en adoptant une véritable éthique, voire une déontologie dans notre travail de communicant que nous sommes de « bons professionnels ».

 

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Portrait de Sabine de Leissegues

Portrait de candidate : Sabine de Leissegues

Pour bien démarrer la journée, découvrons le portrait de Sabine de Leissègues, candidate pour intégrer [...]

Lire la suite

TOUR D’HORIZON DES NOUVEAUX ADHÉRENTS : LIONEL MOTZIG

Passionné par les médias dès son plus jeune âge, Lionel a lancé sa carrière à [...]

Lire la suite
Logo du club

Lancement du Club des Indestructibles

Mercredi 15 mai, à l’Estrade à Bordeaux, s’est tenu le lancement tant attendu du Club [...]

Lire la suite